Identification

Datas sanglantes, Jakub Szamalek (par Guy Donikian)

Ecrit par Guy Donikian 20.12.23 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Polars, Pays de l'Est, Métailié

Datas sanglantes, Jakub Szamalek, Métailié Noir, octobre 2023, trad. polonais, Kamil Barbarski, 447 pages, 22,50 €

Edition: Métailié

Datas sanglantes, Jakub Szamalek (par Guy Donikian)

Un a priori tenace persiste qui fait du « polar », du « thriller », un sous-genre seulement capable d’un plus ou moins bon divertissement. Le polar divertit, c’est entendu, mais il ne s’en tient pas à cette seule contrainte : il ne fait pas l’économie des contextes dans lesquels il se situe, il doit aussi prendre en compte les aspects sociétaux, politiques ou encore technologiques qui font nos sociétés. Et c’est bien ce que propose Jakub Szamalek dans ce deuxième volet de la Trilogie du darknet. Il ne s’agit pas là d’une intrigue strictement policière, comme on peut en lire, mais d’une enquête, voire de plusieurs enquêtes menées par plusieurs protagonistes qui n’ont de prime abord rien en commun, sinon qu’ils utiliseront, chacun à sa manière, les ressources du web.

« Hanna parcourut la liste des utilisateurs du chat. Certains pseudos lui étaient familiers. Realgood-53 était son spectateur le plus fidèle, c’était un ouvrier retraité de l’industrie chimique de Colombus, dans l’Ohio. Il aimait quand elle mettait un serre-tête avec des oreilles de chat et lapait du lait dans une coupelle. C’était un type très sympathique – il y a quelques mois, elle lui avait même accordé des droits de modérateur. Bob-the-boulder, c’était un Anglais de Bath qui travaillait dans l’IT ou la finance, elle ne savait plus. Une fois, il lui avait donné dix mille jetons pour qu’elle fasse semblant d’avoir une crise d’épilepsie ».

Hanna est une « camgirl », son travail consiste à exploiter les fantasmes des hommes via internet. Elle dispose d’une salle meublée, d’un canapé, et d’une table sur laquelle est posé l’ordi. Il suffit de se connecter et, bien entendu de payer, pour lui demander les positions les plus suggestives et les propos adéquats. C’est son travail qu’elle accomplit malgré souvent des insultes qu’elle doit subir. Mais ce jour-là, un homme cagoulé surgit dans la pièce, et l’étrangle avec un filin d’acier, devant des internautes plus ou mois crédules, peut-être était-ce simulé pour cumuler des jetons, mais peut-être pas. Nous sommes en Pologne, dans la capitale.

Le début de ce polar nous plonge dans ce qui va servir de toile de fond, internet et les dérives que les algorithmes permettent. Une jeune journaliste, Julita Wojcicka, reçoit un dossier avec la simple injonction : « vérifie ».

Oleg, modérateur de contenu d’un réseau social, découvre par hasard des irrégularités prouvant la manipulation politique et électorale. Aneta, « community manager » d’un ex-footballer devenu homme politique, fait le même constat. Ils vont tous suivre des pistes pour tenter de découvrir, à partir du crime d’Hanna, qui en est l’auteur ou le commanditaire, mais ces pistes vont les mener de Pologne en Grande-Bretagne, jusqu’à las Vegas pour le DEFCON, dépassant le simple crime, pour découvrir des réseaux mêlant politique, malversations, manipulations.

Ce sont les nouvelles technologies auxquelles ils seront confrontés, et contraints de les exploiter adroitement pour ne pas se mettre en danger, ferme de trolls, fake news, darknet, seront des obstacles qu’ils devront franchir… Et le monde politique se soumet dorénavant à tous ces éléments tout en les utilisant à des fins plus ou moins obscures.

 

Guy Donikian

 

Jakub Szamalek a publié son premier roman en France, Tu sais qui, qui est le premier volet d’une trilogie. Il est l’un des auteurs du jeu video The Witcher.

 

  • Vu : 618

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Guy Donikian

Lire tous les articles de Guy Donikian

 

Rédacteur


Auteur de nouvelles