Identification

Atlas de la France mystérieuse, Fabrice Colin

Ecrit par Marjorie Rafécas-Poeydomenge 18.11.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Récits, Editions Autrement

Atlas de la France mystérieuse, mai 2015, 143 pages, 18,50 €

Ecrivain(s): Fabrice Colin Edition: Editions Autrement

Atlas de la France mystérieuse, Fabrice Colin

 

Voici le livre idéal pour préparer l’hiver en frissonnant délicatement autour d’histoires mystérieuses qui hantent l’inconscient collectif français. Fabrice Colin, auteur de SF, y décortique 40 énigmes qui ont fait vibrer l’hexagone à toutes les époques, avec élégance et pertinence.

« Nous aimons douter. Nous aimons penser que le monde est plus vaste que ce qu’il paraît. Parfois même, nous en voulons à la science de nous priver de nos rêves ».

Essayer de comprendre nos mystères, c’est une autre façon de se découvrir et de se connaître. C’est aussi s’aventurer dans un voyage à travers le temps, où les superstitions évoluent selon les époques. Les lieux hantés sont une manière détournée de nous rappeler qu’ils ont une mémoire et que d’autres personnes y ont vécu avant nous. Le livre commence par l’histoire célèbre de la dame blanche de Palavas-les-Flots qui fait éviter un accident de voiture à des étudiants et qui disparaît subitement alors que les portes du véhicule sont fermées.

On peut y faire également la rencontre du chat fantôme de Chateaubriand au Château de Combourg, qui aurait été emmuré vivant selon une tradition médiévale. Est-ce que le passé peut laisser des traces physiques ? L’expérience de 2 anglaises à Versailles en 1901 pourrait valider cette hypothèse. Ces dernières auraient fait un voyage dans le temps, lors d’une promenade dans les jardins du Château de Versailles et elles y auraient reconnu Marie-Antoinette. Pour les spécialistes des phénomènes paranormaux, il s’agirait des reliquats de mémoire de Marie-Antoinette, notamment lors de ses journées émotionnellement intenses, qui resurgissent en temps orageux. Jean Cocteau avait été ébloui par ce phénomène exceptionnel.

Dans le même style, nous y découvrons une autre histoire tout aussi surprenante qui s’est déroulée au jardin du Luxembourg. En 1925, un étudiant en médecine rencontre un vieux monsieur passionné de Mozart. Au fil de la discussion, le vieux monsieur l’invite alors chez lui, rue de Vaugirard, pour écouter un petit concert privé. L’étudiant, mordu de musique s’y rend, y passe une excellente soirée et repart à minuit. Sur le chemin, il se rend compte qu’il a oublié son briquet, il décide alors de retourner le chercher. Mais, il a beau toqué à la porte, personne ne répond. Il frappe tellement fort, que finalement le voisin d’à côté sort en pyjama. Celui-ci lui apprend que le vieux monsieur de cet appartement est mort depuis 20 ans. L’étudiant proteste et va raconter son histoire au commissariat. Effectivement, les policiers retrouveront son briquet dans l’appartement du vieux monsieur… Albert Einstein aurait dit « Ce jeune homme a trébuché dans le temps ». Cette histoire illustrerait la théorie du temps sériel de John W. Dunne dans l’ouvrage Le temps et le rêve. Ce qui est plaisant dans ce livre est que notre perception du temps est complètement chahutée. On peut y faire la rencontre de gens peu ordinaires, comme par exemple le peintre des esprits.

Ce livre nous ouvre une porte, celle de pouvoir trébucher dans le temps et de repenser notre condition de pauvres mortels ô combien mystérieuse. Une expérience à ne pas rater, surtout pour les amateurs de SF et de polars.

 

PS : pour continuer dans les anecdotes, il s’est passé quelque chose de mystérieux avec ce livre. Ce dernier est paru le 20 mai 2015, le communiqué de presse met l’accent sur l’histoire de la dame blanche qui s’est déroulée le 20 mai 1981 et je suis moi-même née un 20 mai ! Comment interpréter une telle coïncidence ? En voilà une étrangeté qui pourrait faire le début d’un bon roman…

 

Marjorie Rafécas Poeydomenge

 


  • Vu : 1337

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Fabrice Colin

 

Né en 1972 en région parisienne, auteur de nombreux textes pour la jeunesse, lauréat à quatre reprises du grand prix de l’Imaginaire, Fabrice Colin est également auteur de thrillers et de romans de littérature générale. Scénariste occasionnel pour la BD, auteur de pièces radiophoniques pour France Culture et journaliste pour le magazine Chronic’art, il occupe par ailleurs les fonctions de directeur éditorial au sein des éditions Super 8.

 

A propos du rédacteur

Marjorie Rafécas-Poeydomenge

Lire tous les articles de Marjorie Rafécas-Poeydomenge

 

Passionnée de philosophie et des sciences humaines, l'auteur publie régulièrement des articles sur son blog Philing Good, l'anti-burnout des idées (http://www.wmaker.net/philobalade). Quelques années auparavant, elle a également participé à l'aventure des cafés philo, de Socrate & co, le magazine (hélas disparu) de l'actualité vue par les philosophes et du Vilain petit canard. Elle est l'auteur de l'ouvrage "Descartes n'était pas Vierge".