Identification

Article 353 du code pénal, Tanguy Viel

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 23.03.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Les éditions de Minuit

Article 353 du code pénal, janvier 2017, 176 pages, 14,50 €

Ecrivain(s): Tanguy Viel Edition: Les éditions de Minuit

Article 353 du code pénal, Tanguy Viel

 

Ce livre raconte une histoire sombre comme peuvent l’être dans le Finistère les jours de pluie, l’hiver. Á force de tomber, le crachin vous pénètre tout entier et vous recouvre, corps et âme, d’une couche grise et poisseuse. Et le vent souffle sur le paysage un air à faire tourner la tête et lever le cœur. C’est une de ces histoires que l’on aime cependant à lire, retranché dans le confort douillet d’un intérieur qui vous abrite du temps et vous protège du mauvais sort. La Bretagne est une terre de légende et les Bretons savent les conter comme personne ou comme Tanguy Viel.

Celle-ci est celle de Martial Kermeur, un homme ordinaire, la cinquantaine demeurant dans une presqu’île de la rade de Brest. En fait Kermeur n’est pas si ordinaire qu’il y paraît. Il a été tellement malmené par la vie que l’on n’en revient pas vraiment de le voir tenir debout. Kermeur s’adresse à un juge d’instruction, il raconte son histoire, sa vie, avec ses mots, pas ceux qui sortent des livres de droit, comme il dit, et ses mains qu’il a besoin de sentir libres.

Après nous avoir expliqué comment il a fait basculer par-dessus bord Lazenec, un promoteur immobilier, qui l’emmenait à la pêche dans son Merry Fisher tout neuf, notre héros nous mène « à la ligne droite des faits », « comme l’enchaînement de mauvaises réponses à un grand questionnaire ». Il a commencé par être licencié de son emploi à l’arsenal. Puis après avoir perdu au loto, tout simplement parce que cette fois-là il avait omis de valider son bulletin, il a perdu sa femme, France, enfin, elle est partie. Il est resté seul à élever Erwan, son fils. Pour lui venir en aide, le maire, Martial Le Goff, l’a engagé comme régisseur du « château », une propriété appartenant à la commune. Mais Lazenec, le promoteur, l’homme aux chaussures pointues, fait son apparition et lorgne sur le parc situé face à la mer, il y voit du « potentiel ». Pourquoi pas un « complexe immobilier », un « parc résidentiel », une « station balnéaire ! ». L’affaire est convenue. Nos deux Martial vont s’avérer être de piètres guerriers face à l’homme aux souliers qui rebiquent, ils investissent l’un avec sa prime de licenciement, l’autre avec l’argent de la commune. Les travaux tardent et comme par hasard Lazenec s’incruste dans la région, fanfaronne et ressemble de plus en plus à l’ankou. Comment se terminera cette histoire ? L’article 353 du code pénal nous le dira.

C’est un polar noir que signe Tanguy Viel avec son style inimitable, c’est aussi un polar métaphysique et une leçon d’humanité quand celle-ci avance à tâtons.

 

Jean-Jacques Bretou

 


  • Vu : 1606

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Tanguy Viel

 

Tanguy Viel est un romancier français né le 27 décembre 1973 à Brest.

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.