Identification

Trois poèmes d’Encres de songerie*, par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second 12.09.18 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Trois poèmes d’Encres de songerie*, par Clément G. Second

 

Promenade d’un jour, pensée-regard en va-et-vient

en compagnie de pans et morceaux du réel

 

Déplacer la pause,

glisser le mouvement,

confirmer le vagabondage,

 

des murs maillés de lierre

aux rues arborescentes,

champs vagues aux sentes brouillées

et ce qui en reste sous les semelles

Le réseau de la ville respire,

témoin cette rumeur

affublant le silence

 

La solitude à claires-voies capte, élargit

des scènes fugaces aux lignes confirmées,

 

comme le pas hasarde son aire,

par avancées libres la justifie.

 

Leur tissu se détendra et, lâche,

se ralliera au temps qui perpétue

l’égalité des choses dans l’absence

 

Se détendra, se renoncera dans un tout

affranchi de l’encre, du partage

 

Se décomposera, du pêle-mêle

à l’assentiment

de la boue

 

Plus tard, on ne sait quand, peut-être

une main sans vouloir trouvera-t-elle

quelque page exemptée d’amnésie

 

Et ce poème-là, à lui seul

rachètera

mieux que la perte :

 

la perdition entérinée des autres.

 

Du fauteuil par la porte vitrée de la véranda,

et de là au travers de sa verrière,

 

paysage subdivisé

 

L’unité, on ne sait, peut-être effacée

pour que voir ne soit pas dilution

 

Seize carreaux,

chacun son encadrement

 

La limite entraîne au précis, presque à l’infime

puis la vue passe aux autres

facettes juxtaposées

que deux lièvres surpris de proche en proche,

joueurs, oreilles diagonales

– portées en fusil à l’épaule –

ramènent au flux continuel des herbes, des nuages,

des arbres cerfs-volants, des êtres imprévus,

 

à l’harmonie que contempler balin-balan rejoint,

invisible éployée, souveraine qui vogue.

 

Clément G. Second

 

Encres de songerie recueil à paraître en septembre 2018 aux Éditions Unicité

 

  • Vu : 444

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Clément G. Second

Lire tous les textes de Clément G. Second

 

Écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il préfère nommer Brefs, sonnets, formes  libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement.

Plusieurs recueils en cours ou achevés, dont Porteur Silence (août 2017 aux ÉditionsUnicité de François Mocaër) et Encres de songerie, à paraître vers l’automne chez le même éditeur.

Longtemps en retrait des échanges littéraires, a commencé en 2013 à collaborer à diverses revues pour l’ouverture et le partage : publications  dans Le Capital des Mots,  La Cause Littéraire, Décharge, 17 secondes, Écrit(s) du Nord, Lichen, Littératures brèves, N47, Nouvelles d’Harfang, , Paysages écrits, Revue Pantouns, Terre à Ciel, Verso ; bientôt dansIncertain Regard.

Réalisations avec Agnès Delrieu, photographe (revues, blog L’Œil &L’Encrehttp://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre)

Proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), où « Une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ».

 

a1944@hotmail.fr

 

→En cours de construction, son blog Carnets de flottaison sera ouvert dans quelque temps.