Identification

Sur la terre des vivants, Deborah Levy-Bertherat (par Alix Lerman Enriquez)

Ecrit par Alix Lerman Enriquez 22.05.23 dans La Une Livres, Rivages, Les Livres, Recensions, Roman

Sur la terre des vivants, Deborah Levy-Bertherat, Rivages, avril 2023, 384 pages, 21 €

Ecrivain(s): Déborah Lévy-Bertherat Edition: Rivages

Sur la terre des vivants, Deborah Levy-Bertherat (par Alix Lerman Enriquez)

 

Sur la terre des vivants est une fresque familiale qui retrace, à travers le vingtième siècle, la destinée des arrière-grands-parents paternels de l’auteure, Elkan et Fiete Levy, gérants d’un hospice (Altenhaus) sur les rives de l’Elbe à Hambourg et parents d’une nombreuse fratrie.

Mais ce livre évoque plus particulièrement le destin rocambolesque de leur fille cadette Irma, femme rebelle, indomptée. L’ouvrage commence d’ailleurs par le récit de sa naissance en 1903, et s’achève au soir de sa vie. Petite sœur du grand-père Kurt, Irma Levy, survivante du camp de concentration, est animée d’un caractère bien trempé et tournera toute sa vie le dos aux conventions et aux traditions. Ainsi, elle refusera de se marier comme le veut la tradition juive et gardera toujours son esprit espiègle d’enfant malgré les épreuves terribles qui jalonnent son existence comme sa détention au camp de Theresienstadt, « … la forteresse est un vaste hôpital, un asile de fous et les vingt-neuf camarades du dortoir arrivent parfois à en rire. Entre elles, pour plaisanter, elles appellent Theresienstadt : “chez Marie-Thérèse” ou “chez l’impératrice”. Elles évitent le mot humiliant de ghetto ».

Irma, femme maigre et sans grâce, ressemble à son héros de bois Pinocchio (Hippeltitsch) : « Encore une fois, son histoire ressemble à celle du pantin de bois, qui se fait voler ses pièces d’or et qu’un juge-gorille jette en prison à la place des voleurs. Justement son livre de Hippeltitsch, auquel elle tenait tant, lui a été pris ». Comme Pinocchio, elle est drôle et intrépide, aime faire des farces mais malgré son apparente désinvolture, celle qui deviendra infirmière et soignera les malades au camp de Theresienstadt, a le sens du devoir et un courage extraordinaire :

À travers cette figure féminine singulière, c’est la mémoire de tout un peuple que l’écrivaine a voulu honorer. Comme à la fin du récit de Carlo Collodi où le pantin Pinocchio se métamorphose en petit garçon en chair et en os, la vie reprend ses droits, renaît de ses cendres après l’horreur des camps de concentration, la stupeur et l’immobilité de la mort. Ainsi, Sur la terre des vivants est un véritable hymne à la vie, un pied de nez à cette volonté d’anéantissement ordonnée par la barbarie nazie.

 

Alix Lerman Enriquez


  • Vu : 889

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Déborah Lévy-Bertherat

 

Déborah Lévy-Bertherat vit à Paris où elle enseigne la littérature comparée à l'Ecole normale supérieure. Elle a traduit Un héros de notre temps de Lermontov et Nouvelles de Pétersbourg de Gogol. Les Voyages de Daniel Ascher a été son premier roman.

 

A propos du rédacteur

Alix Lerman Enriquez

 

Alix Lerman Enriquez est née à Paris le 5 mai 1972. Depuis très longtemps, elle s’adonne à l’écriture poétique et, à ce titre, a déjà publié plusieurs recueils de poésie comme Météores (2005) aux éditions La Bartavelle, Les territoires de la nuit pourpre (2012) chez Do Bentzinger Editeur, A-Contre-jour (2013) chez Hervé Roth Editeur, Les fruits blets de ma solitude (2014), Herbier d’errances (2016), Estuaire de l’espoir (2018), aux éditions Flammes Vives. Elle a également publié Au-delà de la nuit (Edition Les poètes français, 2016, distingué par le grand diplôme d’honneur du concours des Apollons d’or 2018, section recueil édité), ainsi que Tessons et miroirs (2017) aux éditions Vox Scriba. Membre de l’Union des Poètes & Cie, elle est lauréate du prix de poésie Jean Rivet 2017 pour son recueil Lever l’ancre Flamme d’argent, du prix Pierre de Ronsard du concours des flammes Vives 2018, et a en outre reçu la même année un diplôme d’honneur de la Société des poètes français pour son recueil La morsure du jour sur la mer. A également collaboré à plusieurs anthologies et recueils collectifs édités par la Société des poètes français, l’Association Flammes vives, et laSociété des auteurs et poètes de la francophonie (SAPF). Certains de ses poèmes ont été publiés dans les revues : Xero ; Portulan bleu ; Portique ; L’Etrave ; La Revue alsacienne de littérature ;  ainsi qu’à Poésie sur Seine. Par ailleurs, elle écrit des poèmes dans les revues poétiques en ligne : La Cause littéraire ; Le Capital des mots ; La toile de l’un ; Infusion ; Recours au Poème ; et Lichen ;ainsi que sur le site Poética. En outre, elle écrit des proses poétiques sur le site de Hervé Roth éditeur, et nourrit son propre blog Perles de poésie à l’aide de petits billets d’humeur teintés d’humour et de rêverie. Egalement auteur d’un autre site poétique, Aphorismes et petits riens, regroupant ses micro-poèmes écrits et postés sur les réseaux sociaux.