Identification

Petits bonheurs de l'édition, Bruno Migdal

Ecrit par Léon-Marc Levy 06.06.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Récits, Editions de la Différence

Petits bonheurs de l’édition. novembre 2011. 141 p. 10,15 €

Ecrivain(s): Bruno Migdal Edition: Editions de la Différence

Petits bonheurs de l'édition, Bruno Migdal

Petits bonheurs de l’édition est un vrai bonheur de lecture, un moment d’esprit, d’humour, de regards pertinents sur l’écriture et sur les mœurs des grandes maisons d’édition. Enfin en tout cas de « la grande maison », celle de la rue des Saints-Pères à St Germain-des-Prés.

Car Bruno Migdal nous raconte son stage de trois mois dans l’antre mythique ! Et on en sort avec lui à la fois séduit et amusé.

A commencer par la découverte des tonnes de manuscrits qui arrivent en flot continu, porteurs des espoirs les plus fous de leurs auteurs.

 

« …il déferle plus de manuscrits que tous les stagiaires du monde ne pourraient en éponger, c’est une lame de fond qui se fracasse sans répit sur le bâtiment. »


Et commence alors la confrontation à la chose écrite, la lecture, le moment de se forger une « opinion », le nécessaire et parfois bien difficile compte-rendu !

« Je m’étais préparé à devoir argumenter, ergoter sur des manuscrits d’une valeur moyenne : ce n’est pour ainsi dire jamais le cas. La plupart étant navrants, l’échelle des critères s’en trouve modifiée, de graduelle et tempérée elle devient convulsive, déréglée, un texte honnête se pare de vertus abusives, l’argumentation développée en sa faveur devient outrée. »


Et puis les rencontres, parfois réelles, parfois furtives, parfois fantasmatiques. Ainsi Le mystérieux P. R. (enfin pas si mystérieux), auréolé à jamais d’un prix Goncourt.

 

« P. R., toujours ponctuel, qui fait partie du comité de lecture, vient y briser son attente tous les mercredis après-midi. Lunaire, circonspect, excessivement discret, il déambule à pas silencieux, mains dans le dos, comme le petit personnage de Sempé. (…) Il m’adresse un salut furtif et me devient à jamais sympathique ; c’est, de plus, le premier Goncourt à venir me saluer. »


Et puis, le regard de « l’ethnologue » en pays d’édition. Les mœurs étranges des habitants, les embrassades permanentes, suivies de propos peu amènes aussitôt la rencontre finie. Les petits repas de midi au bistro du coin ou aux deux Magots ! Les silhouettes familières et typées de la grande maison. Au fond ce que nous raconte Bruno Migdal dans ce délicieux récit c’est l’histoire d’un malentendu : il veut l’Amérique et il arrive dans un bureau avec des employés autour de lui.

Mais quel bureau ! Orné du portrait de « Bernard ». Bernard dont l’ombre plane sur chaque mètre carré de la maison. Bernard qui restera pour notre « voyageur » une ombre jusqu’au bout !

 

« Aperçu le chauffeur de Bernard, cinquantenaire pakistanais en complet veston, qui me signale la présence du maître, dont on vante l’extrême courtoisie avec le petit personnel. Après avoir fait taire ma conscience, j’arpente négligemment les étages espérant provoquer une rencontre dans l’exiguïté d’un couloir, faire une expérience de phénoménologie. Peine perdue, je reviens encore bredouille : Bernard, c’est définitivement l’Arlésienne. Je le verrai plus sûrement à la télé ce soir. »


On sourit, on apprend, on s’amuse. Comme dans une sorte de « Tintin et les mille manuscrits ».

Des rapports de stage comme celui-là, on redemande !

 

Léon-Marc Levy


  • Vu : 3011

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Bruno Migdal

Bruno Migdal est né à Saint-Cloud en 1958. Il travaille dans un établissement scientifique en région parisienne. Son attachement à la littérature le pousse à entamer des études de lettres à l’âge de quarante-deux ans. Petits bonheurs de l’édition est sa première publication.

 

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien, maghrébin

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition principales : Rivages, L’Olivier, Joëlle losfeld, Gallimard, Seuil