Identification

Nos espérances, Anna Hope (par Christelle Brocard)

Ecrit par Christelle d’Herart-Brocard 13.10.20 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Iles britanniques, Roman, Gallimard

Nos espérances, Anna Hope, mars 2020, trad. anglais, Élodie Leplat, 368 pages, 22 €

Edition: Gallimard

Nos espérances, Anna Hope (par Christelle Brocard)

 

Fortes de leur jeunesse et de l’horizon radieux qui s’ouvre devant elles, Hannah, Cate et Lissa cohabitent dans une jolie maison victorienne, située à l’orée du célèbre parc de London Fields, au cœur du quartier animé d’Hackney. Les deux pieds dans la vie active, mais l’esprit plutôt tourné vers les réjouissances citadines, les trois trentenaires dépensent leur énergie, sans compter, dans le tourbillon galvanisant de la capitale. Le narrateur ne mâche pas ses mots lorsqu’il souligne, avec une insistance assez vite suspecte, qu’elles ont vraiment tous les atouts pour être heureuses et tracer leur chemin sans encombre. Au moyen de flash-back récurrents, il revient sur les événements marquants, les curriculums universitaires et les circonstances particulières qui ont scellé une amitié tripartite, franche et sereine. Trois tempéraments distincts et trois trajectoires différentes se dessinent pour converger vers l’allégresse de l’incipit ; mais, déjà, dans ces trois personnalités écorchées bien que brillantes, dans ces trois itinéraires heurtés bien que fortunés, se devinent les difficultés à venir, les désillusions futures. Et c’est en effet le temps du désenchantement qui prend rapidement le pas sur l’optimisme initial.

Le va-et vient spatio-temporel, rendu possible grâce à de nombreuses ellipses narratives, permet d’accentuer les frustrations qui naissent d’ambitions contrariées ; elles sont d’autant plus difficiles à digérer lorsque l’une, pourtant si proche, possède l’objet convoité par l’autre : Cate et Hannah envient la grande beauté et la liberté de Lissa ; Lissa et Cate envient la réussite professionnelle et conjugale de Hannah ; Hannah envie la maternité de Cate… Or, qu’en est-il de l’amitié, a prioriindéfectible, lorsque la jalousie l’emporte sur la bienveillance et l’empathie ?

Anna Hope met en scène des héroïnes courageuses et faillibles, résolument contemporaines dans les batailles qu’elles mènent au quotidien. Les quelques personnages secondaires qui viennent infléchir le cours des événements dans l’un ou l’autre sens, rappellent, judicieusement, que le destin est capricieux et volatile, qu’il se dérobe aux mains mêmes de ceux et celles qui pensent maintenir fermement leur cap. Et, qui aurait pu mieux qu’une femme orchestrer de manière si magistrale les enjeux et paradoxes modernes de la féminité, dans la vie privée comme dans la vie professionnelle ? Au-delà des intrigues relationnelles qui tiennent le lecteur en haleine, c’est aussi (et surtout) le panorama réaliste de la condition féminine qu’il faut saluer dans ce roman passionnant d’Hanna Hope, traduit par Élodie Leplat dans la belle Collection Du monde entier.

 

Christelle D’Hérart-Brocard

 

Anna Hope, actrice et écrivaine, née en 1974 à Manchester (Royaume-Uni), a étudié à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres, au Wadham College de l’Université d’Oxford, et est titulaire d’un MA en écriture créative de Birkbeck College à Londres en 2001. Nos Espérances (Expectation) est son troisième roman.

  • Vu : 390

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Christelle d’Herart-Brocard

 

Lire tous les articles de Christelle d'Hérart-Brocard

 

Christelle d’Herart-Brocard : Houellebecquienne à ses heures perdues, elle n’a pas pour autant choisi Dublin mais Londres pour étudier la langue anglaise. Paris lui manque. Sur les traces de Michel, elle reviendra donc de son exil, un jour, et reprendra ses études doctorales. En attendant, elle lit et écrit pour La Cause, et ça lui fait du bien.