Identification

Ma famille de cœur, Carole Weisweiller

Ecrit par France Burghelle Rey 09.03.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Biographie

Ma famille de cœur, éd. Michel de Maule, novembre 2016, 112 pages, 17 €

Ecrivain(s): Carole Weisweiller

Ma famille de cœur, Carole Weisweiller

 

La « famille » de Carole Weisweiller, fille de cœur de Jean Cocteau.

Le livre de Carole Weisweiller est, sur l’amitié, un modèle du genre. Il réjouira les plus anciens des lecteurs qui ont connu, du moins de noms, sa « famille de cœur », et ouvrira aux plus jeunes des horizons nouveaux sur le XX° siècle.

La vente de la Villa Santo-Sospir aux fresques peintes par Jean Cocteau a probablement amené Carole, sa propriétaire, qui « fermait un chapitre important de (sa) vie » à faire le récit des amitiés qui l’ont marquée après la mort du Poète.

C’est bien sûr Jean Marais, le bien-aimé de toute une génération d’adultes et d’enfants, son « grand frère » – son dernier lien avec Cocteau – qui est à l’honneur du premier chapitre. Jusqu’au cimetière de Vallauris où celui-ci repose et où elle lui a dit adieu, Carole raconte les spectacles, les fêtes, les émissions, tout ce qui a pu approfondir leur amitié.

Le second chapitre est consacré à l’amitié qu’elle a entretenue avec Jean-Claude Brialy. Elle évoque, là aussi, dans une superbe lettre écrite à sa mort, ce grand artiste comme « le frère de cœur » choisi après Jean Marais.

A la suite de ces deux grandes figures, d’autres portraits comme celui de Nana Mouskouri, devenue son amie grâce à Jean-Claude Brialy, font la joie du lecteur. Comme celui également de Raymond Gérôme. Initiée au théâtre par le Poète, Carole sera l’assistante du metteur en scène.

La précision, alliée à l’humour, des anecdotes, enchante également le lecteur qui n’en est qu’à ses premières découvertes. En digne fille de cœur de Jean Cocteau, Carole entre dans un univers à la fois de travail et de rêve. Jusqu’à, un jour, être, par exemple, la souffleuse de Paul Meurice mourant de trac ! Un univers qui lui offre de magnifiques amitiés : celle de Ninon Tallon Karlweis, amie de Jean Giraudoux et ouverte à la spiritualité, ou celle de Herbert Von Karajan grâce auquel elle a ressenti ses premières émotions musicales.

Le charme du livre, il faut l’ajouter, repose sur un récit chronologique des faits et des rencontres. Ainsi Carole, fascinée par l’œuvre de son ami le metteur en scène anglais Peter Brook, devient-elle, à l’aube de 1968, productrice de films. Puis, dans un tout autre domaine, vient le récit de son expérience spirituelle près de Pondichéry et celle, encore, de sa vie dans un Kibboutz.

La dernière partie du livre est une suite de portraits d’artistes prestigieux eux aussi, comme celui de la décoratrice Madeleine Castaing, du danseur Jacques Chazot, ou de l’immense Picasso lui-même, dont le lecteur, toujours émerveillé, découvrira des pans de vie.

Le récit de Carole se clôt sur ses amitiés avec les grands couturiers – de Yves Saint-Laurent, Mademoiselle Chanel à Pierre Cardin, ils ont habillé sa mère Francine – ces artistes qu’elle admire et qui montrent aux lecteurs, sous sa plus belle lumière, le XX° siècle et l’orée du suivant. Ceux-ci achèvent leur lecture, rassasiés de connaissances et de beautés diverses.

Pour finir, Carole éprouve le besoin d’évoquer son amour pour son fils adopté tardivement au Mexique et, paradoxalement, ses réflexions sur la solitude.

 

France Burghelle Rey

 


  • Vu : 2916

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Carole Weisweiller

 

Carole Weisweiller est la fille de Francine Weisweiller, mécène issue d'une richissime famille d'industriels, Carole Weisweiller a rencontré Jean Cocteau quand elle était âgée de 8 ans. Elle a grandi dans la villa Santo Sospir, maison où il a passé les 15 dernières années de sa vie, et qu'il a décorée de fresques.

A propos du rédacteur

France Burghelle Rey

 

Lire tous les articles de France Burghelle Rey

 

Rédactrice

Domaines de prédilection : poésie, littérature

Genres : recueils, essais, récit

Maisons d’édition les plus fréquentes : Gallimard, éditeurs divers

France Burghelle Rey est Paris, a enseigné les Lettres classiques et vit actuellement à Paris où elle écrit et pratique la critique littéraire. Elle est membre de l'Association des Amis de Jean Cocteau et du P.E.N. Club français.

Plus de cent textes parus dans de nombreuses revues et anthologies ainsi que plus de soixante-dix notes critiques(Nouvelle Quinzaine littéraire, Poezibao, Europe, La Cause littéraire, Place de la Sorbonne, CCP, Recours au poème, Texture, Temporel etc.).

Elle a écrit une quinzaine de recueils dont Lyre en double paru aux éditions Interventions àHaute voixen 2010 puis chez La PorteRévolution en 2013 suivi de Comme un chapitre d'Histoire en 2014 et de Révolution IIen 2016. Le Chant de l'enfance(Prix Blaise Cendrarsadultes) a été publié aux éditions du Cygneen juillet 2015, Petite anthologie, ( Confiance, Patiences et Les Tesselles du jour )chezUnicitéen 2017 et Après la foudrechez Bleu d'encreen 2018.

 

Les derniers textes augmentés de L'Enfant et le drapeau (à paraître chez Vagamundo), naissance rédemptrice d'un " ange " dans un monde en désolation, veulent exprimer l'expression d'une nécessaire présence au monde en souffrance. Elle achève en 2017 un recueil encore inédit en trois parties sur le thème du lieu puis en 2018 commence un récit poétique.

 

Elle a collaboré avec des peintres (Georges Badin) et la graveur Hélène Baumel pour un certain nombre de livres d'artistes.

L'un des ses romans, le premier,  L'Aventure, est publié chez Unicitéau printemps 2018

http://france.burghellerey.over-blog.com/# :Un blog de plus de 27.000 pages de vues