Identification

Les Furies, Lauren Groff

Ecrit par Léon-Marc Levy 26.01.17 dans La Une Livres, Les Livres, L'Olivier (Seuil), Critiques, Roman, USA

Les Furies (Fates and Furies), traduit de l’américain par Carine Chichereau, 427 p. 23,50 €

Ecrivain(s): Lauren Groff Edition: L'Olivier (Seuil)

Les Furies, Lauren Groff

427 pages d’intelligence, de bonheur, d’élégance, d’humour, d'horreur, constituent ce roman dont on dit – le bruit court – que Barack Obama l’a désigné comme le meilleur roman qu’il ait lu dans l’année 2015 (première parution en V.O.). Ces vertus tissent toutes les dimensions du livre, son écriture, sa structure, ses personnages, l’histoire racontée enfin. Lauren Groff, jeune auteure américaine, possède une maîtrise assez incroyable, un savoir-faire romanesque qui renvoie aux plus grandes plumes. Et la version française, élaborée par Carine Chichereau, n’enlève rien aux qualités précitées.

Lancelot (dit Lotto) est un jeune homme dégingandé de près de deux mètres de haut. Elle - ce n’est pas Guenièvre mais … – s’appelle Mathilde (et mesure un mètre quatre-vingt-deux). Ils sont beaux, intelligents, ils s’aiment, se marient et … ne font pas d’enfants, mais qu’importe. La vie leur appartient, le monde aussi. Ils ont beaucoup d’amis, organisent des fêtes fastueuses et Lotto devient un dramaturge célèbre, porté et soutenu par sa Mathilde, sa femme parfaite, loyale et pure, « une diseuse de vérité pathologique » lui dit Lotto. Leur amour est un long fleuve tranquille, la carrière de Lotto monte en puissance, Mathilde, lumineuse, le soutient de toutes ses forces et de toute son aura. Tout ressemble à un conte de fées. Depuis la toute première seconde de leur rencontre, leur amour une force d’attraction tellurique.

«  Il leva les bras. [et le yeux, geste fatal.]

Et soudain, à la porte, elle.

Grande, à contre-jour, cheveux mouillés réfractant la lumière en halo, un flot de corps dans l’escalier derrière elle. Elle le regardait, elle aussi, même s’il ne pouvait distinguer son visage.

Elle tourna la tête et il vit son profil, marqué, éclatant. Pommettes hautes, lèvres pulpeuses. De minuscules oreilles. Elle était trempée car elle avait marché sous la pluie. Au milieu de la frénésie des danseurs, elle le sidéra, et c’est d’abord pour ça qu’il l’aima. »

 

Ce rêve occupe toute la première partie du roman, intitulé « Fortune ».

 

Et puis, il y a la seconde partie. Stupéfiante. Lauren Groff va ôter, couche par couche, la peinture qui masque le vrai tableau. Et c’est une autre Mathilde qui se révèle, trait par trait, comme la Rebecca de Daphné du Maurier. L’ange se fait démon, « Furie » pour être dans l’esprit du titre de ce roman. Mégère, avec un M majuscule, celle qui, dans la mythologie grecque, est la Furie chargée en particulier de semer la discorde entre les hommes. Le récit de la première partie se redéploie depuis le regard narratif de Mathilde et toute l’histoire en devient stupéfiante, renversante au sens propre du terme, agençant les événements dans un ordre qu’aucun lecteur n’aurait soupçonné par la lecture de la première partie. Seul un indice pourrait mettre sur la piste à la fin de la première partie. Chollie, le meilleur ami de Lotto/Lancelot, lui révèle (sans le vouloir ?) un fait troublant sur Mathilde.

 

Roman baroque, explosif, mais tissé de finesse narrative, avec une première partie lumineuse, rythmée au souffle des soirées organisées par Mathilde et Lotto pour leurs amis, comme dans un songe d’une nuit d’été, avant la menace terrible de la tornade qui s’annonce.

 

« Ça ne vaut pas la peine de vivre à moins d’être jeune et entouré d’autres jeunes gens dans un beau jardin froid aux arômes de terre, de fleurs, de feuilles mortes, qu’une guirlande lumineuse fait scintiller dans le bruit tranquille de la ville, durant la dernière belle soirée de l’année. »

 

Nul ne pourra nier au Président Obama son goût très sûr en littérature.

 

Léon-Marc Levy

 


  • Vu : 1866

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Lauren Groff

 

 

Lauren Groff née le 23 juillet 1978 à Cooperstown dans l'État de New York, est  une écrivaine américaine.

 

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien, maghrébin

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition principales : Rivages, L’Olivier, Joëlle losfeld, Gallimard, Seuil