Identification

Les Deux Géants, Régis Lejonc, Martin Jarrie (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 19.11.21 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse

Les Deux Géants, Régis Lejonc, Martin Jarrie, éditions HongFei, octobre 2021, 44 pages, 18,90 €

Les Deux Géants, Régis Lejonc, Martin Jarrie (par Yasmina Mahdi)

 

 

Dans le Cosmos

Ce bel album de format conséquent, 25 cm x 34 cm, relié et intitulé Les Deux Géants, a été réalisé par Régis Lejonc (né en 1967, auteur, récompensé du Prix Sorcières en 2018 et 2020) et Martin Jarrie (né en 1953, illustrateur reconnu internationalement, ayant reçu en 2013 la « Mention » Prix Fiction). Deux étranges figures animées traversent le ciel de jour et de nuit, en un cycle complet, les pieds en bas, les pieds en haut, aux antipodes, la tête dans la stratosphère, sans jamais se rencontrer et sans interruption. Et l’univers en est parfois tout bouleversé ! Le texte a été écrit par Régis Lejonc il y 20 ans, à la manière d’une comptine, d’un poème en prose composé de phrases très courtes. La mise en page soignée, esthétique, confère au conte féérique une grande autonomie.

Les deux immenses créatures, invisibles à l’œil humain, sont représentées tantôt comme des mannequins, tantôt comme des automates, assemblés en fer forgé, en fil de fer et par divers éléments combinés, ou encore en bois. Et ceci fait penser à l’univers de Pinocchio, un être magique, né d’un morceau de bois. Leur anatomie est déclinée avec un maximum d’expressions plastiques, de fines lignes géodésiques entre deux points d’un espace pourvu d’une métrique, d’ellipses, de cercles, de losanges, etc. Leur trajectoire s’inscrit dans un mandala, des cartes du ciel parsemées de signes ésotériques. Des rébus s’additionnent à de touts petits paysages.

Ces deux Géants, Titans, Cyclopes, de nature complexe, semblent des émanations polymorphes, échappés de la tératologie indienne ou océanienne, de l’Odyssée. Les jeunes lectrices et lecteurs découvriront une sorte de ballot de laine du Cosmos, des constellations d’étoiles, de planètes et de noms, une cage à oiseaux de forme humaine qui sert de nichoir et qui n’enferme personne, des cartes du Tarot. La palette de Martin Jarrie offre des couleurs nuancées, éclatantes, se fondant dans le bleu et le noir sidéraux, mettant en valeur la beauté de la voûte céleste et la richesse terrestre. Notons la belle double-page sur laquelle une vingtaine d’humains, tels des pantins de paille désarticulés, lévitent dans l’apesanteur, arrêtés sur l’horloge du temps car, « si le monde s’arrêtait de tourner », que deviendrait l’humanité ? Ce splendide album offre une occasion aux enfants d’aborder l’astronomie, de réfléchir à notre système planétaire et à la façon de le préserver, afin d’en éviter la catastrophe et la mort.

Dès l’âge de 7 ans.

 

Yasmina Mahdi


  • Vu : 516

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.