Identification

Le temps d’ici, Marilyse Leroux

Ecrit par Marie-Josée Desvignes 03.07.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Éditions Rhubarbe, Poésie

Le temps d’ici, mars 2013

Ecrivain(s): Marilyse Leroux Edition: Éditions Rhubarbe

Le temps d’ici, Marilyse Leroux

 

Marilyse Leroux est une poète ailée et zélée. Sa poésie nous entraîne, nous envole : tu entres au cœur de l’espace comme dans un nid où tu poserais tes ailes. L’ouverture du recueil en témoigne. Légère, elle est, légère elle nous veut. Au monde que l’on sait difficile, elle en substitue un autre que l’on peut découvrir, nous dit-elle, habitable. Ce monde qui n’est autre que celui de la poésie, on peut le faire sien, si on sait regarder. Marilyse nous invite ainsi à ouvrir les yeux sur ce monde vaporeux et fluide où se mêlent au bleu du ciel et de la mer, les couleurs du temps.

Elle n’hésite pas pour cela à convoquer le ciel, les oiseaux et les arbres, leurs rires clairs, leur langage vivant. Le ciel s’amuse, les arbres rieurs nous donnent à voir ce qu’elle ressent, nous unissent à son souffle, nous entraînent, pour que le poids de nos ombres sur la terre soit la balance du monde. Marilyse est dans sa poésie comme elle est dans la vie, ouverte à l’autre, disponible, sensible, en partage d’amitié et de poésie.

Elle ouvre une brèche dans l’épaisseur du monde. Elle nous dit la joie, le ciel en nousle silence [qui] coule bleu, le ciel et la mer réunis dans ce bleu qui court au fil des pages. De bleu du ciel à celui des iris de Van Gogh, sa poésie est faite d’air et de lumière, échappée de bleu, lumière dans les arbres et elle nous le redit pour nous en convaincre s’il le fallait : « nous sommes de ce pays d’ici aux terres bleues dévorantes », « nos chemins sont nos racines », « nos pas herbes vivantes». Ce temps est le nôtre, autant l’habiter et l’habiter en poète c’est encore mieux. Elle convoque hier pour mieux nous rappeler tout le poids du présent, elle convoque l’amour universel et sans âge, pour nous dire que ce temps d’ici n’est pas, il est une montée vers la lumière, une échappée lumineuse. Nous sommes si semblables à la mer. Ce que nous sommes ? une part de l’infiniment bleu.

L’infini des paysages, les couleurs et la plénitude de la mer, la pierre [qui] s’effrite sous nos pieds impatients sont autant d’éléments sages donnant la main au temps [qui] nous regarde passer fous à lier dans nos cordes de vent. Marilyse construit ou plutôt reconstruit pour nous les couleurs d’un temps immobile, peut-être celui de l’enfance. Sa parole rassure : « ne pleure pas le ciel qui s’enfuit trop vite…» « nos pas seront des gués par où s’en iront des pieds d’enfants ».

Ce recueil a obtenu le Prix de Poésie des Ecrivains Bretons 2014.

 

Marie-Josée Desvignes

 


  • Vu : 1080

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Marilyse Leroux

 

Marilyse Leroux est une poète et écrivain français, née en 1955 à Vannes (Bretagne). Elle écrit des poèmes en vers et en prose, des chansons d’inspiration diverse, des nouvelles, des récits humoristiques, des jeux de langage tant l’écriture pour elle ne connaît pas de frontières. Elle aime associer, dans un dialogue fertile et vivifiant, les arts à ses écrits tels que la photographie, la musique ou la peinture. Ses poèmes ont été publiés dans plusieurs revues et anthologies (Donner à voir, Spered Gouez, Retroviseur, Décharge, Interventions à Haute Voix…). On peut retrouver ses nouvelles sur le site d’Harfang, dans les revues Kahel, Carré, etc. Elle est membre de l’Association des Ecrivains Bretons (AEB) et de Donner à voir. Elle anime depuis 1976 des ateliers d’écriture en poésie et en prose auprès de jeunes et d’adultes. Ce parcours a été soutenu et salué par bon nombre de poètes et d’écrivains.

Principaux recueils de poèmes publiés :

Le temps d’ici, Editions Rhubarbe, février 2013, extraits publiés dans Poètes de Bretagne, La Table Ronde 2008

Manoli, ciel et feu, inédit, automne 2011

Quelques roses pour ton jardin, Atelier de Groutel 2011, coll. Choisi

Le fil des jours (Donner à Voir 2007)

Grains de lumière (L’épi de seigle, 1999)

Herbes (Donner à Voir, 1995)

Certains de ses poèmes ont été traduits en allemand par Rüdiger Fischer dans l’anthologie Le temps de vivre, 21 poètes de Bretagne, éditions En forêt, Allemagne 2010. Elle écrit aussi pour la jeunesse en prose et en poésie : recueils en attente de publication.

 

A propos du rédacteur

Marie-Josée Desvignes

Lire tous les articles de Marie-Josée Desvignes

 

Marie-Josée Desvignes

 

Vit aux portes du Lubéron, en Provence. Enseignante en Lettres modernes et formatrice ateliers d’écriture dans une autre vie, se consacre exclusivement à l’écriture. Auteur d’un essai sur l’enjeu des ateliers d’écriture dès l’école primaire, La littérature à la portée des enfants (L’Harmattan, 2001) d’un récit poétique Requiem (Cardère Editeur, 2013), publie régulièrement dans de très nombreuses revues et chronique les ouvrages en service de presse de nombreux éditeurs…

Blog : marie873.wix.com/autre-monde