Identification

La vie sexuelle des super héros, Marco Mancassola

Ecrit par Yann Suty 29.05.11 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Bassin méditerranéen, Roman, Gallimard

La vie sexuelle des super héros – Traduit de l’italien par Vincent Raynaud. 546 pages, 24,90 €

Ecrivain(s): Marco Mancassola Edition: Gallimard

La vie sexuelle des super héros, Marco Mancassola


Réveillez le geek qui sommeille en vous. Vous aussi vous avez été élevé au Strange ? Vos héros d’enfance s’appelaient Spiderman ou Batman, Spiderman ou Wolverine, Daredevil ou Le Punisher ? Vous prenez encore un plaisir non coupable à vous plonger dans des comics ? Vous ne manquez pas un seul des films de super-héros qui fleurissent au cinéma ?

Alors, le dernier livre de Marco Mancassola, La vie sexuelle des super héros, est assurément fait pour vous.

Comme l’annonce son titre, ce livre est d’abord un programme de choc. Où l’on va connaître les super-héros sous un jour un peu plus intime. Car s’il existe une certaine constante dans les comics, c’est bien souvent l’absence de sexualité des super-héros. Pas de repos du guerrier pour les braves. Défendre la veuve et l’orphelin, sauver le monde contre des hordes de super-méchants vide-t-il de toutes ses forces ? Mais peut-être aussi parce que le public auquel s’adressent les comics est plutôt jeune…

En fait, le titre est légèrement trompeur. Il aurait dû s’intituler « La vie sexuelle des super-héros une fois à la retraite ». Car de nos jours, à New York, les super-héros sont rentrés dans le rang. Les super vilains ont tous été éliminés, l’opinion publique n’est plus en faveur de ces justiciers d’une autre époque qui venaient répondre aux défaillances des forces de l’ordre. Vient aussi un temps où l’on a l’âge de ses artères, et grimper aux murs, faire des sauts et des cabrioles à longueur de journée, devient plus difficile. Alors les super-héros se sont intégrés à la population, ils sont devenus hommes d’affaires ou vedettes des médias. Ils ont désormais tout loisir d’avoir une vie sexuelle libre et épanouie.

Le geek qui sommeillait en vous, ce geek un brin pervers, se posait des questions. Comment Monsieur Fantastic, Red Richards, fait-il l’amour ? Est-ce que son sexe est aussi élastique que ses membres ? S’étend-il à faire pâlir de jalousie Rocco Siffredi ? Et Mystique, l’ennemie des X-Men, qui a la capacité de prendre l’apparence de quiconque, comment est-elle au lit ? Peut-être là aussi se transformer en qui elle veut pour assouvir les plus grands fantasmes de ses partenaires ? Quant à Superman. Son surnom d’homme de fer s’applique-t-il à toutes les parties de son anatomie ?

Autant de questions auxquels Marco Mancassola vient vous donner ses réponses.

Sans trop dévoiler le suspense, parlons de Batman. Comme tout le monde s’en doutait, ses aventures avec Robin se prolongeaient sous les draps et leur couple fit d’ailleurs beaucoup pour la cause homosexuelle. Leur relation se délita peu à peu et ils se séparèrent. Puis Robin est mort, dans des circonstances étranges, qui ne furent jamais vraiment éclairées.

Quelques années plus tard, Batman est un vieux beau qui cultive les aventures d’un soir avec des jeunes hommes ou des jeunes femmes au physique androgyne. Il est devenu un adepte du fist-fucking. Malheureusement pour lui, l’une de ses expériences tourne tragiquement et il meurt. Mais ce n’est pas un accident, c’est un assassinat. D’ailleurs, la coupable a été arrêtée. Mais pour qui travaille-t-elle ?

Un peu avant, Batman avait reçu des lettres de menaces. Des lettres du même type que celles que reçoit, quelques mois plus tard, Monsieur Fantastic. Mystique aussi est la destinataire de l’une de ses étranges missives. Et alors la mort de Robin revient sur le devant de la scène. Quelqu’un cherche-t-il à éliminer les anciens et glorieux super-héros ?

Marco Mantassola s’interroge sur les mythes. Une fois tous ses exploits passés, il reste un homme ou une femme qui se débat avec ses démons. Leurs aventures sont derrière eux et pour tenter de retrouver l’intensité de leurs luttes contre les super-vilains, que leur reste-t-il ? Le sexe ? Mais le sexe peut-il vraiment provoquer la même adrénaline ?

En dépoussiérant le genre, Marco Mantassola effectue un travail similaire à celui d’Alan Moore avec Watchmen ou de Frank Miller avec Batman – The Dark Knight sauf qu’il ne recourt pas à la BD mais au roman. Cela lui permet de pousser la psychologie des personnages bien plus loin et de donner une nouvelle vision des super-héros. Ils n’avaient jamais eu autant d’états d’âme. Ils n’avaient jamais été autant humains.

On regrettera peut-être une différence de traitement entre les personnages. Les parties consacrées à Mystique et surtout à Mister Fantastic paraissent un peu longues par rapport à celles de Batman et de Superman. Or, c’est dans un format plus court, comme des mini-romans au sein du roman, que la prose de Marco Mancassola n’en devient que plus percutante. Mais ne boudons pas notre plaisir. La Vie sexuelle des super-héros est un livre drôle et enlevé qui se lit comme une BD, mais une BD recouverte de la prestigieuse couverture blanche de la maison Gallimard. Le tout est relié par un fil narratif policier qui tient parfaitement en haleine. Qui cherche à assassiner ces super-héros ?

C’est fun, mais les super-héros ne sont jamais meilleurs que quand on les prend au sérieux, quand ils s’adressent à des adultes et pas à des gamins même si, justement, ils réveillent le gamin en nous.


Yann Suty


  • Vu : 3575

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Marco Mancassola

Marco Mancassola  est né en novembre 1973 à Vicenza, au nord-est de l'Italie. Issu d'une famille ouvrière, il a commencé à travailler dès l'âge de 16 ans, notamment en usine et dans le commerce.

Nomade par vocation, il a vécu à Padoue, Rome, Londres, Berlin.

Il publie son premier livre en 2001.

Il a été édité en France pour la première fois en 2010 avec Les limbes : Trois récits visionnaires (Gallimard).


A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock