Identification

La Classe ouvrière blanche, Surmonter l’incompréhension de classe aux États-Unis, Joan C. Williams (par Jean-Paul Gavard-Perret)

Ecrit par Jean-Paul Gavard-Perret 14.12.20 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Essais, USA

La Classe ouvrière blanche, Surmonter l’incompréhension de classe aux États-Unis, Joan C. Williams, Editions Unes, octobre 2020, trad. anglais, Carole Roudot-Gonin, 152 pages, 20 €

La Classe ouvrière blanche, Surmonter l’incompréhension de classe aux États-Unis, Joan C. Williams (par Jean-Paul Gavard-Perret)

 

« Nègres blancs » d’Amérique

Joan C. Williams a étudié à l’université de Yale et au MIT avant d’obtenir son doctorat à la Faculté de Droit de Harvard. Ses travaux sur le statut des femmes et les enjeux familiaux au travail, sur la classe ouvrière américaine, lui ont valu une large reconnaissance et de nombreux prix aux États-Unis.

Ce nouveau livre restera un texte essentiel à qui veut comprendre la politique « sociale » de Trump. À travers une série de questions sociétales sur le travail, l’éducation et les valeurs, elle restitue les modes de vie et le parcours d’une classe ouvrière blanche en déclin démographique, touchée par la crise économique et en partie abandonnée par le Parti Démocrate.

L’auteur souligne en conséquence l’importance des problématiques de classe et rappelle que cette lutte pour les pauvres blancs d’Amérique n’est en rien incompatible avec la lutte pour l’égalité raciale ou le féminisme.

Joan C. Williams, après avoir publié un essai dans La Harvard Business Review, pour expliquer comment le mépris pour la classe ouvrière contribue à la montée du populisme, développe ici sa thèse et son plaidoyer pour la classe ouvrière. Il permet de comprendre la cause d’un abandon des blancs démunis et leur dynamique derrière Trump, et ce de manière brillante. Elle met en lumière le fossé de rancœur qui sépare les classes populaires blanches rurales ou péri-urbaines des cadres supérieurs des grandes métropoles. Cette polarisation est d’autant plus intéressante à comprendre qu’elle touche aussi la France et une grande partie de l’Occident.

L’auteur tente de recréer un dialogue entre les deux parties d’une société désormais scindée. Les problématiques de classe restent pour elle centrales, et impliquent un nécessaire effort de médiation afin que cesse la dangereuse tectonique des classes qui se séparent, avant que le risque de s’opposer frontalement ne se produise.

 

Jean-Paul Gavard-Perret


  • Vu : 438

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jean-Paul Gavard-Perret

Lire tous les articles et textes de Jean-Paul Gavard-Perret

 

Domaines de prédilection : littérature française, poésie

Genres : poésie

Maisons d’édition les plus fréquentes : Gallimard, Fata Morgana, Unes, Editions de Minuit, P.O.L


Jean-Paul Gavard-Perret, critique de littérature et art contemporains et écrivain. Professeur honoraire Université de Savoie. Né en 1947 à Chambéry.