Identification

Je suis le dernier, Emmanuel Bourdieu (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 12.07.22 dans La Une Livres, Les Livres, Rivages/noir, Recensions, Polars

Je suis le dernier, Emmanuel Bourdieu, février 2022, 172 pages, 18 €

Edition: Rivages/noir

Je suis le dernier, Emmanuel Bourdieu (par Jean-Jacques Bretou)

 

Madeleine Verdun est experte psychiatre auprès des tribunaux. Madeleine Verdun va mal. En impressionnant par sa rhétorique et la rigueur de son jugement un jury vite acquis à ses thèses, elle a contribué à la libération d’un homme, J. G., condamné pour avoir tenté d’étrangler sa voisine et qui dès sa libération va décapiter sa belle-fille.

J. G., de nouveau déclaré irresponsable, elle va être traînée dans la boue par les médias et devenir persona non grata. Le public va déserter son cabinet de psychanalyste et elle va sombrer dans une profonde dépression qui l’amènera à être hospitalisée. Émergeant à peine de son état mais ayant retrouvé son domicile, elle vit une période de doute qui l’amène à refuser tout dossier concernant un justiciable. Elle se contente de deux patients, la vieille madame Rodin et un petit Jules traversant la puberté pour occuper son temps. Jusqu’au jour où un collègue, ex-amant encore un peu amoureux, Volkov, va lui glisser un dossier, celui de Charles Blancard, agriculteur, accusé d’avoir dépecé une joggeuse, Stéphanie Lacroix.

Le premier contact se passe très mal, elle voit dans le prévenu un bonhomme courtaud à la bedaine proéminente, aux yeux petits et malins et aux grosses mains rouges. Il semblerait que Blancard ait renversé avec sa Dacia Logan la jeune championne capitaine de l’équipe communale de Labaude puis, mais il ne sait plus bien, le trou noir, il aurait mis les morceaux de cette dernière dans des sacs plastiques de 30 litres. Rien de cohérent à tirer des dires du prévenu. Elle n’a pas perdu cependant le sens de son métier. Elle va dresser une liste de tous « les possibles » et réinterroger une dernière fois Blancard. Elle en tirera une phrase, très courte qui va déclencher un déclic en elle : « je suis le dernier ». L’enquête va commencer vraiment.

Avec ce premier livre, Bourdieu renouvelle le genre du polar noir, du thriller. Comme son père, l’auguste Pierre Bourdieu, sociologue de son métier, il connaît les petites gens, il sait les décrire et a retenu leur manière de parler avec des silences éloquents. Il dresse ici une peinture d’un Blancard dans lequel il fait apparaître en surimpression les doutes de Madeleine. Celle-ci, pour tenter d’avoir un « film » aussi précis que possible de la scène de crime, a recours à la psychogénéalogie. Son enquête est un chef-d’œuvre du genre et le livre de Bourdieu est une prouesse qui nous enchante !

 

Jean-Jacques Bretou

 

Emmanuel Bourdieu, né en 1965 à Paris, est scénariste, dramaturge, réalisateur, et a collaboré entre autres avec Arnaud Desplechin, Denis Podalydès et Éric Rochant. Il est en outre philosophe. Et le fils cadet du sociologue Pierre Bourdieu.

  • Vu : 368

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.