Identification

Deux, Philippe Jaffeux

Ecrit par Marie du Crest 01.07.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Théâtre, Editions Tinbad

Deux, juin 2017, 236 pages, 21 €

Ecrivain(s): Philippe Jaffeux Edition: Editions Tinbad

Deux, Philippe Jaffeux

 

Écrire / parler

Philippe Jaffeux écrit ici pour la première fois pour le théâtre. Des notes de l’éditeur, plus que le texte en lui-même, inscrivent le livre dans le genre dramatique. Ce qui relèverait du théâtre, ce serait cette lecture extérieure s’appuyant sur la présence de deux personnages, le décompte de 1222 répliques qui « peuvent être supprimées à l’envi et peuvent être disposées aussi dans n’importe quel ordre ». Elles seraient confiées à 26 comédiens ou comédiennes « sortant de la scène par tous les côtés, ainsi que du sol ; du plafond et de la salle ». Rien de tout cela n’apparaît dans les pages fort nombreuses de l’œuvre comme si l’auteur nous soumettait à une tout autre expérience, celle d’une acceptation ou au contraire d’un renoncement face à l’écriture de deux paroles conçues comme un « couple de numéros imprévisible » (numéro un et numéro deux) qui sature d’un bout à l’autre l’espace textuel sans jamais se répondre mais en avançant dans le matériau de leur co-substance. Ils ne parlent que de leur parole (dramatique).

Le sujet de toute représentation est aboli : aucun personnage à l’horizon puisqu’il n’y est jamais question d’identité, de psychologie, d’incarnation en somme. Le langage fait langage et rien d’autre ; ce qui peut, avouons-le, compromettre l’accueil du lecteur (du spectateur). Aucune pause dans ce torrent de l’écriture. Ph. Jaffeux s’interroge-t-il sur l’essence de la parole au théâtre en choisissant une paire, un couple de locuteurs, organisant le texte et renvoyant très rapidement, dès la deuxième page du texte, à un objet défini par le pronom sujet IL. Nous parlerions ainsi non pas sur le mode de l’échange, de la question et de la réponse très présentes dans les œuvres théâtrales ni de la parole en monologue mais bien plutôt sur le mode d’une parole sur. Ce IL est-il pour Ph. Jaffeux la source même du texte, l’ordinateur créateur du texte, la machine ou la machinerie qui fait jaillir le discours dans la puissance de ses octets, si souvent cités. Et le IL reste quant à lui silencieux, aphasique, lui le codeur des caractères de l’écriture, allant ainsi du texte à la lettre :

N°2. IL perfore nos tympans d’analphabètes profanes avec les appels de ses pages en paix. IL harangue sa communauté de lettres avec une assemblée de pauses qui s’intercalent entre des octets et l’exercice de son silence (p.14).

Ce qui semble être à l’œuvre dans Deux c’est une écriture de laboratoire, d’expérimentation qui fait continuité avec la poésie de l’auteur marquée par le jeu numérique oulipien ou des contraintes formelles. Comment écrire ce qui émane du parler ? Peut-on sortir de ce « dialogue imaginaire », de « cette inexistence imaginaire », de ce « hasard » mallarméen ? L’auteur semble vouloir nous inviter à prendre position au sens physique du terme entre ceux qui parlent et Celui qui initie la parole.

Si le texte de Deux peut donc exclure son lecteur, voire l’étouffer, il n’est pas vain de se demander comment représenter ; montrer à voir et à entendre (faire théâtre) un tel texte dans son intégralité vertigineuse. Comme le dit très bien Didier Ayres dans l’une de ses chroniques, consacrée à Ph. Jaffeux, il suffit d’« adopter » le livre et ce qu’il charrie avec lui dans la parole offerte aux corps des comédiens. Mais la question de la scène du monde chère à Shakespeare reste ici comme absente. A nous de décider.

 

Marie Du Crest

 

Les œuvres poétiques de Philippe Jaffeux sont publiées chez Atelier de l’Agneau, Passage d’encres, et Lanskine.

On retrouvera dans La Cause littéraire les chroniques éclairantes de Didier Ayres, Murielle Compère-Demarcy et Marie-Josée Desvignes, sur nombre de textes poétiques de l’auteur. On peut bien sûr se reporter au site : www.philippejaffeux.com et aux Cahiers de Tinbad n°4 de juin 2017.

 

  • Vu : 1356

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Philippe Jaffeux

 

Philippe Jaffeux :

Alphabet de A à M, Passage d’encres éd. Collection Traces ; N, L’E N IEME Passage d’encres éd. Collection Traces ; O L’AN/, Atelier de l’agneau ; courants blancs, Atelier de l’agneau ; À paraître (janvier 2015) : autres courants, Atelier de l’agneau

 

A propos du rédacteur

Marie du Crest

Lire tous les articles et textes de Marie Du Crest

 

Rédactrice

Théâtre

Espaces 34, Actes Sud Papiers

 

Née en 1959 à Lyon. Diplômée de philosophie et agrégée de Lettres modernes. Des passions : le théâtre contemporain français et étranger, les arts, l'Asie.

A vécu longtemps à Marseille, ville qu'elle n'oubliera pas. Mer Plages Tongs.

Enseigne depuis cinq ans  avec ironie les cultures de la communication.