Identification

Cinq poèmes, par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second 20.03.17 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Cinq poèmes, par Clément G. Second

 

À main levée

Paysage assemblé, comme s’il tenait

entre pouce et index,

 

entre le gris du jour et l’ordre de la nuit,

l’avance et le sur-place – équivalentes pertes –,

 

entre dire et taire, avérés synonymes

à l’effraction d’épaisseurs qu’au passage

un aperçu commet

Jamais il ne s’attarde

 

De loin

Des nuques imaginées vers le couchant s’embrasent,

celles de ces collines et de monts, d’horizons confus

 

Leur enchevêtrement fixe, de lueurs en étages,

le rêve relancé d’un beau soir les atteindre,

 

avec en tout, pour tout, des avances du langage

sur les aplats fidèles d’un carnet, toujours

à croire au clignement de percées propices

 

Après les maisons

Pourquoi, autour de la lisseur des choses,

cette allure en étoile aveuglée ?

 

La main et son amont, ou seule,

avance et ne sait où

 

Comment donner raison de ce qui n’est raison

mince que par obstination filée de l’écriture ?

 

Un fond troublé s’étend, se diffuse

sans rien découvrir des nappes du jour,

– avec peut-être assez d’égards pour rendre

étrangère déjà l’illusion qu’il emporte

 

Fins fonds

Arrière-plans, à perte d’attention

 

S’ils gardent, par devers leur propre inconnaissance

bleue, des itinéraires,

leur opulence fait croître une aise, même ici

 

et, suiveur, le regard tend vers eux

devant la tête qui renonce à tout saisir

 

D’un peu

Ni douleur ni douceur,

moins que lettre, trace à peine,

filigrane entrelu

 

Flottement dans le minime

au bas de formes retenues

qu’un vent de lumière argente

 

Qu’est-on devant

des pans ramenés, presque confidentiels,

cette équivoque draperie

obnubilant la privation ?

 

L’ignorance nourrit l’ignorant de ses riens jusqu’à ce

qu’il reçoive

le dernier à vibrer,

tremblant sur l’arête

d’intelligence avec l’inconnu,

 

le temps d’un laps enfui dès qu’il s’amorce

 

Clément G. Second

(in Ce qu’avoue la lisseur des choses ? ouvrage en cours)


  • Vu : 1635

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Clément G. Second

Lire tous les textes de Clément G. Second

 

Clément G. Second

 

Écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il préfère nommer Brefs, sonnets, formes  libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement.

Plusieurs recueils en cours ou achevés, dont Porteur Silence qui vient de paraître aux Éditions Unicité de François Mocaër.

Publications  dans Le Capital des MotsLa Cause Littéraire, 17 secondes, Harfang, Lichen, N47, Paysages écrits, Terre à Ciel, et d’ici quelque temps dans Décharge et Verso.

Réalisations avec Agnès Delrieu, photographe (revues, blog L’Œil & L’Encre http://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre)

Proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), où « Une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ».

 

a1944@hotmail.fr