Identification

Cette lumière dans cette obscurité, Emmanuel Moses (par Philippe Leuckx)

Ecrit par Philippe Leuckx 15.04.22 dans La Une Livres, Les Livres, Al Manar, Recensions, Poésie

Cette lumière dans cette obscurité, janvier 2022, 80 pages, 18 €

Ecrivain(s): Emmanuel Moses Edition: Al Manar

Cette lumière dans cette obscurité, Emmanuel Moses (par Philippe Leuckx)

 

Le poète Moses, de temps à autre, s’adonne à la prose. Cela nous a valu, il y a quelque temps, un remarquable roman, Monsieur Néant, tout empreint d’une lumière pragoise. Le voici avec un récit, où la lumière, dès le titre, est aussi importante que l’intrigue narrée. Elle est à la fois précepte esthétique, outil d’éclaircissement, référence artistique. L’œuvre naît-elle de la lumière ?

Ce récit commence à Düsseldorf. L’antihéros de ce récit, un metteur en scène de théâtre, est là pour y représenter une pièce, inspirée de Schubert. Mais rien ne va comme prévu. C’est une cuisante expérience, et compréhensible de son point de vue de dramaturge, puisqu’il a concentré toute son attention avec un mauvais éclairage. Il eût dû éviter de mettre en scène en utilisant les ressources d’un Mozart. Non, il fallait Schubert, uniquement lui. L’erreur le plonge dans « cette obscurité » où tous les talents un beau jour s’empêtrent : dans les remugles des contradictions et des doutes.

La troupe va aller de ville en ville. C’est le tour d’une ville flamande, Gand. Une grève de techniciens empêchera finalement le spectacle d’avoir lieu. Le metteur en scène s’enfonce un peu plus. La ville a beau receler des trésors, son amertume est grande, et les précipices sur sa carrière largement béants. La rencontre avec un confrère, un Waldburger complètement pessimiste en matière de théâtre, ne peut l’inciter à voir les choses autrement. Une lumière, née de sa vision de La mort de la Vierge, de Caravage, va peut-être relancer les choses, après tout.

Même à Lille, dernière étape, l’épilogue cède à la rêverie. La lumière, enfin conquise ? On ne le sait.

L’écriture de ce récit envoûtant et libre, en de très longues phrases descriptives, emmène le lecteur dans une zone d’inconfort, celle de la conscience aiguisée et soudain privée de liberté créatrice. Sans doute, ces périodes longues illustrent-elles le dépit, la tristesse, la mélancolie d’un homme qui retourne sans cesse ses pensées dans un monologue éprouvant. Il n’a pas de nom ni de description. Son anonymat se renforce de l’ambiguïté même du récit qui va de l’errement en errance.

Cette angoissante traversée d’une pièce qui ne se joue pas, d’une lumière tant requise et qui n’éclaire qu’en fin de parcours, illustre sans doute notre propre errance, existence prise dans les rets de ce qui nous échappe.

Récit réflexif, au fond pas si éloigné du roman Monsieur Néant, par sa portée métaphysique.

Un beau livre, exigeant.

 

Philippe Leuckx

 

Emmanuel Moses, né en 1959, écrivain français, est l’auteur de nombreux recueils, de romans. Citons : Le voyageur amoureux Ivresse Le paradis aux acacias Tout le monde est tout le temps en voyage ; etc. Plusieurs prix littéraires.

  • Vu : 380

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Emmanuel Moses

 

Emmanuel Moses est un écrivain français (poète, traducteur, romancier) né à Casablanca en 1959.

 

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

 

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...