Identification

Célébration du chemin, Jean de Breyne (par Marc Wetzel)

Ecrit par Marc Wetzel 15.12.21 dans La Une CED, Ecriture, Les Livres

Célébration du chemin, Jean de Breyne, Propos Deux éditeur, juillet 2021, 74 pages, 13 €

Célébration du chemin, Jean de Breyne (par Marc Wetzel)

Gratitude à l’homme de Rustrel

Célébrer ton chemin,

Sans âme à rendre au bout,

Sans Juge du demain,

Te tient-il, Jean, debout,

Ce bois mort dans la main ?

 

Le dernier des voyages

Sait-il quand il commence ?

Admettons qu’à son âge,

Bien peu n’en nous dispense :

Bien peu reste à la rage !

S’admettre inerte au coin,

Pouvoir penser malade,

Savoir aller moins loin,

Nuancer les façades ?

Un jour autre a-t-il faim ?

 

L’étau fermé du livre

A l’haleine empestée.

Mais se lever poursuivre

Tous les noms à citer

Fait contresort à suivre.

 

La rigole où l’eau chante,

Suit notre pesanteur.

Toujours plus survenante,

Distraite en sa hauteur.

Comprendrait-on qu’on mente ?

 

Négocier l’entrevue

Qu’offre un lourd beau mirage,

Vouvoyer l’imprévu

En son dernier passage :

Faisons banc ce talus !

 

On trébuche, et l’air casse

Lui toujours sans orteils.

On murmure, et l’eau passe,

Elle aussi sans oreilles.

Le corps de l’Être est grâce.

 

Peindre la strophe en noir,

Bouder béatitude,

Bénir ce dépotoir,

Forcer son altitude…

Jean n’a pas tant d’histoires !

 

Yeux fermés remercient

Le jour de sa longueur.

Comme une acrobatie

Enterre la raideur

Aux pieds de son messie.

 

Ni la toile à fil d’or

– qui tuerait l’araignée !!

Ni vase de Pandore

– maudite est sa poignée !!

Ne troublent Jean qui dort.

 

N’en vouloir pas à Dieu

D’avoir baissé le pouce.

L’arène est dans les cieux,

Sable gris l’éclabousse :

Ce rétiaire est radieux !

 

Le début du printemps

Fait mieux voir l’être mort :

L’irrattrapable temps

N’ouvrira plus son port

Aux nacelles d’antan.

 

Fantômes de plein vol,

Que leur peau ralentit,

Que le sort cambriole,

Privant nos corps d’appui,

Le futur vient sans sol.

 

Sans parvenir bien loin,

On allait au plus près :

Miracle fait l’appoint.

Ocre et rouge est la craie

Rustrel en fut témoin.

 

Echappé de nos mains,

On se sera baissé,

Les yeux clos par demain,

Rampant le ramasser,

Fêter, Jean, ton chemin.

 

Marc Wetzel

 

Jean de Breyne, né en 1943, poète, photographe, galériste, éditeur (fondateur des éditions de l’Ollave, qui accueillent, entre autres, une formidable collection de poètes croates contemporains), vit, travaille (et chemine !) à Rustrel (Luberon).

  • Vu : 1044

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Marc Wetzel

Lire tous les articles de Marc Wetzel

 

Marc Wetzel, né en 1953, a enseigné la philosophie. Rédige régulièrement des chroniques sur le site de la revue Traversées. Dernier ouvrage paru : Exercices (Encre Marine/Les Belles Lettres), 2015.