Identification

Ceci n’est pas une histoire d’amour, Mark Haskell Smith

Ecrit par Léon-Marc Levy 22.09.16 dans La Une Livres, Rivages, Les Livres, Critiques, Roman, USA

Ceci n’est pas une histoire d’amour (The Raw), juin 2016, trad. américain Julien Guérif, 316 pages, 22 €

Ecrivain(s): Mark Haskell Smith Edition: Rivages

Ceci n’est pas une histoire d’amour, Mark Haskell Smith

 

Le premier sourire que provoque ce roman tient dans son titre. L’original : « Raw » devient dans sa version éditoriale française : « ceci n’est pas une histoire d’amour ». On peut difficilement faire plus d’éloignement, autant en longueur que par le sens, raw, en américain, signifiant brut (à entendre au sens de « nature », « brut de décoffrage »). Le chroniqueur ici a un faible pour le titre français tant il laisse entendre le délire de cette histoire aussi ahurissante que drôle. Et, par ailleurs, ce livre n’est pas une histoire d’amour, mais pas du tout, même s’il finit en road movie de couple, à la façon de Bonnie and Clyde. Mais quel couple !

Mark Haskell Smith s’amuse et nous amuse. Tout y passe, la critique littéraire (mais oui) bon chic bon genre des revues new-yorkaises, la téléréalité racoleuse et vulgaire, le star system qui fabrique des livres écrits par des ghost writers (« nègres » dit-on curieusement en France), et, au passage, quelques coups de griffe à des écrivains à succès médiatique.

L’héroïne est une critique littéraire respectée, parfaite intello bobo de NY, qui ne tolère aucun écart dans la tenue des livres et des articles sur les livres. Harriet, notre critique BCBG, tient un blog, référence du tout NY littéraire. Son nom, « The fatal influence » en dit long sur la prétention de son auteur à régner sur la production éditoriale. Imaginez sa rage quand elle voit un livre signé d’une vedette de téléréalité qui explose les chiffres de vente. Rage d’autant plus folle qu’elle-même vient d’écrire un livre qui a reçu de bonnes critiques mais qui ne se vend pas. Et rage qui ne se calme guère quand elle finit par lire le livre et découvre que c’est un chef-d’œuvre ! Commence alors la recherche du Ghost Writer, sa découverte, la rencontre avec Sepp Gregory (l’« auteur » bidon du roman) et les événements rocambolesques qui s’ensuivent.

Haskell Smith s’en donne à cœur-joie en termes d’écriture (et Julien Guérif, le traducteur, en fait visiblement autant !). Jugez-en :

« Lorsqu’il sortit de la station, Curtis aperçut un gobelet en carton sur le trottoir. Il shoota dedans, l’envoyant valdinguer contre un mur, puis l’écrasa lourdement. Ça lui fit tant de bien qu’il soupira de plaisir. Alors il l’écrasa de nouveau, encore plus fort, en pesant dessus de tout son poids. Il laissa échapper un juron en réalisant que le gobelet n’était pas complètement aplati. La sensation fut tellement jouissive qu’il se mit bientôt à sautiller sur place en vociférant des insultes jusqu’à ce que ce foutu gobelet de merde soit réduit à néant ».

La découverte du ghost writer marquera le début d’un délire total qui mènera notre distinguée critique littéraire au fin fond d’une descente aux enfers aussi surréaliste qu’hilarante. Au point que Harriet elle-même se pose sans cesse la question de la pérennité de son identité initiale.

" Etait-elle vraiment en train de vivre ce cauchemar, ou bien prisonnière d’une mauvaise histoire de SF, remplacée par un androïde qui lui ressemblait en tout point ? (…) Peut-être se trouvait-elle dans un univers parallèle où les choses n’étaient que légèrement différentes ? Pour preuve, elle était dans la peau d’une tueuse nymphomane. Ça lui rappelait Speed Queen, le roman de Stewart O’Nan où des gens drogués jusqu’aux yeux faisaient un carnage en plein désert. "

Intelligent, amusant, ce roman vous promet un vrai moment de divertissement de grande qualité. What else ?

 

Léon-Marc Levy

 


  • Vu : 1623

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Mark Haskell Smith

 

Mark Haskell Smith, né le 14 juin 1957 à Lawrence dans l’état du Kansas, est un écrivain, dramaturge et scénariste américain. Il est aujourd’hui principalement connu comme écrivain après avoir exercé au cours des années 1990 une éphémère carrière de dramaturge et avoir été scénariste pour le cinéma et la télévision.

 

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien, maghrébin

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition principales : Rivages, L’Olivier, Joëlle losfeld, Gallimard, Seuil