Identification

Ce que le bleu ne sait pas du fragile, Anne-Marielle Wilwerth (par Philippe Leuckx)

Ecrit par Philippe Leuckx 16.04.19 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Poésie

Ce que le bleu ne sait pas du fragile, Éditions Le Taillis Pré, 2019, 98 pages, 14 €

Ecrivain(s): Anne-Marielle Wilwerth

Ce que le bleu ne sait pas du fragile, Anne-Marielle Wilwerth (par Philippe Leuckx)

 

Sur le papier, toutes les garanties : un bon éditeur, une belle présentation graphique, un auteur chevronné, dont on avait apprécié le dernier livre de poèmes, et, hélas, à l’arrivée, des déconvenues à lire et relire cet ensemble de poèmes, lestés de clichés, de « qui, que, dont, où, ce qui » quasi à toutes les pages de ces sizains. Ajoutons-y la lourdeur de participes présents, l’abus d’adjectifs qui font poétique, les métaphores au génitif, les termes qui font philosophique (l’inécrit, l’inachevé, l’inouï, l’inattendu, l’informulé, l’intranquille, l’inchoisi), l’abus de ne… que restrictif… sans oublier les infinitifs nominalisés (le devenir…).

On voudrait aimer ; on voit les chevilles, les tics de langage, la suavité doucereuse, les naïvetés, voire les coutures.

Le tremblé

des mots

aquarelle

notre mémoire vive

Une tendresse nous encapuche

et réclame la mer (p.49)

On entend pétiller

les âmes

qui savent

Surtout

ne pas les blesser

par des gestes précipités (p.94)

Comment le si soudain

peut-il éblouir

à ce point

au confluent

des soleils émus

et de l’enfin (p.90)

 

Que dire de « Nous dévêtirons / l’informulé » ? Ou « l’intensément / bleu/ du vivre » ?

Ou encore « les émotions pleuvent à verse » ?

Ou « Une liberté généreuse/ nous clandestine alors » ?

L’auteure multiplie les caractérisations : « quais ébouriffés » quand « le vent/ vient pianoter/ sur la rouille de nos ancrages », ou brûle « de nous menotter/ aux joies traversières » et distille d’autres « fleuri de l’éphémère » et « encre / des chagrins »…

« Je deviens / pur infini » semble parodier l’Ungaretti de « Je m’éblouis d’infini ».

De quoi parle le recueil ? Je serais bien en peine d’en évoquer les thèmes, tant les mots choisis les phagocytent. Je cite :

 

Il n’existe parfois

que ce craquement

auquel on s’attendait

en posant le pied

sur la flaque gelée

du lointain hiver de la pensée (p.17)

 

Vraiment dommage.

 

Philippe Leuckx

 

Lire une autre critique de ce recueil

 


  • Vu : 282

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Anne-Marielle Wilwerth

 

Anne-Marielle Wilwerth, peintre et écrivain, a publié une vingtaine de recueils de poésie. Site : www.bergeredusilence.be.

 

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

 

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...