Identification

Baby Leg, Brian Evenson

Ecrit par Yann Suty 28.03.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, USA, Le Cherche-Midi

Baby Leg (Baby Leg), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Héloïse Esquié, 2012, 100 p.12,80 €

Ecrivain(s): Brian Evenson Edition: Le Cherche-Midi

Baby Leg, Brian Evenson

 

Un mutilé dans un livre de Brian Evenson ? Voilà un programme réjouissant en perspective pour ceux qui ont lu et apprécié l’un des précédents livres de l’auteur, La confrérie des mutilés.

Kraus se réveille dans une cabane, amputé d’une main. Il est amnésique, il n’a aucune idée de comment il s’est retrouvé là. Nuit après nuit, il fait un même rêve, celui d’une femme qui a une jambe normale et une jambe de bébé, et qui se promène avec une hache. Cette femme s’appelle « Baby Leg ».

Kraus a peur de s’éloigner de la cabane car il soupçonne qu’« ils » attendent patiemment qu’il sorte pour mieux lui tomber dessus. Mais il faudra bien qu’il se décide, et rapidement, car ses réserves de nourriture s’amenuisent…

Il arrive dans une ville voisine où il découvre le portrait d’un individu recherché qui lui ressemble plus qu’étrangement, sur la façade d’une épicerie. La vendeuse a un comportement suspect. Une bagarre éclate. Bientôt, Kraus se retrouve poursuivi par des hommes travaillant pour le compte d’un certain docteur Varner…

C’est un étrange livre que Baby Leg. Etrange, au-delà de son sujet, dans sa capacité à laisser peu de prise au lecteur. Il se dérobe tout le temps. A chaque fois qu’il pense avoir une certitude, celle-ci est démentie par un nouveau fait, une nouvelle action. On ne sait plus du tout quelle est la part du rêve et celle de la réalité. Et il y a le rêve dont on rêve dans le rêve…

Plus que de rêve, c’est de cauchemar qu’il s’agit ici, d’un cauchemar à la David Lynch. Il y a du Lost Highway pour l’atmosphère trouble, oppressante, et du Mullholand Drive pour le côté difficilement compréhensible, sujet à maintes interprétations. Qu’est-ce qui est vrai ou pas ? Ce qui s’est passé était-il vrai ou n’était-ce qu’une hallucination ? Ou bien une hallucination dans une hallucination ?

C’est ce qui fait la force en même temps que la limite de ce livre. Ce sentiment de perdre le lecteur. Il le met dans le même état d’esprit que son personnage principal, amnésique, qui essaye de retrouver la mémoire. Un passé trouble remonte peu à peu… mais peut-être tout cela n’est-il qu’une manipulation orchestrée par le docteur Varner ? Le grand méchant de l’histoire, qui semble toujours capable de trouver Kraus où qu’il soit, qu’il le connaît intimement, plus que Kraus ne se connaît lui-même, et qui semble avoir le don pour prédire son comportement et ses réactions…

Alors on en vient à se dire que Brian Evenson est vraiment très fort pour semer le doute. Ou bien est-ce qu’il est si confus qu’il finit par perdre son lecteur en route ? Les sentiments balancent. C’est le genre de livre qui demande à être relu pour bien comprendre, ou tenter de comprendre, ce qu’il en est. Mais on a tout de même la sensation que le récit s’étiole au fil des pages, que la situation de départ, aussi incongrue qu’insolite, ne porte pas toutes ses promesses.


Yann Suty


  • Vu : 2314

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Brian Evenson

Contraint de quitter l’Eglise mormone en raison de la nature de son œuvre, Brian Evenson dirige aujourd’hui un programme d’atelier d’écriture à Brown University. Il est l’auteur de Contagion, d’Inversion, de Père des mensonges et de La confrérie des mutilés, tous publiés au Cherche-Midi dans la collection Lot 49.

 

A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock