Identification

Adieu fantômes, Nadia Terranova (par Philippe Leuckx)

Ecrit par Philippe Leuckx 02.12.19 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Italie, Roman, La Table Ronde

Adieu fantômes, octobre 2019, trad. italien Romane Lafore, 240 pages, 22,40 €

Ecrivain(s): Nadia Terranova Edition: La Table Ronde

Adieu fantômes, Nadia Terranova (par Philippe Leuckx)

 

Voilà pour la jeune romancière italienne un deuxième roman, sélectionné par le Prix Strega 2019. Ce très beau livre est non seulement un hommage à Messine, à la maison familiale mais surtout à ces êtres disparus, perdus, qui restent flottants comme des fantômes obsédants.

Ida part de Rome, quitte pour un temps Pietro, son mari, pour venir aider sa mère à déblayer l’appartement de Messine, qui a besoin de travaux. Le retour dans la ville natale est un vivier de souvenirs : l’amitié pour Sara, la disparition, alors qu’elle avait treize ans, de son père Sebastiano, parti un matin, jamais revenu. La perte du père n’a jamais été cicatrisée, et pour la mère, et pour elle-même. Le fantôme du père peuple les nuits d’Ida et le roman reprend ses veilles, ses rêves, ses cauchemars, en alternance avec le récit de ce retour aux sources. La mère a entrepris de restaurer la terrasse du petit appartement humide, et a fait appel à Nikos et à son père. Ida sent la fragilité de ce garçon de vingt ans, au visage arborant une cicatrice. Le séjour ravive les querelles entre mère et fille, tandis qu’Ida aime de plus en plus quitter la sphère familiale pour arpenter la ville. Elle reçoit des appels de Pietro, revoit Sara et sort un soir avec Nikos, avide de lui raconter son passé.

Avec peu de personnages mais figures vibrantes de chair, la romancière réussit à toucher au plus intime : la force du passé, la cellule familiale, l’amitié, l’amour filial, et à nous faire partager, avec beaucoup de pudeur et de réalisme, ces moments de vie. Le petit appartement, la chambre de jeune fille, la promiscuité avec la mère, les échappées vers la ville, la volonté de sauver du passé le meilleur : tout ici est convoqué pour entreprendre une sorte de salut de soi, englué par le passé négatif. Que reste-t-il d’un père parti pour toujours ? Peut-être bien l’odeur de la pipe qu’il fumait ou la voix sur une cassette audio retrouvée ?

L’art de Terranova, subtil, en petites touches qui n’esquivent pas les coups de scalpel, restitue émotions, sentiments et lieux avec une fluidité étonnante. Beaucoup de beauté se lève de ces pages filiales, et une forme de sérénité clôture la quête de l’héroïne.

Un grand livre.

 

VL3

 

Philippe Leuckx

 

Nadia Terranova, née à Messine en 1978, est italienne. Deux livres : Les Années à rebours, et Adieu fantômes.

 

NB :

Vous verrez souvent apparaître une cotation de Valeur Littéraire des livres critiqués. Il ne s’agit en aucun cas d’une notation de qualité ou d’intérêt du livre mais de l’évaluation de sa position au regard de l’histoire de la littérature.

Cette cotation est attribuée par le rédacteur / la rédactrice de la critique ou par le comité de rédaction.

 

Notre cotation :

VL1 : faible Valeur Littéraire

VL2 : modeste VL

VL3 : assez haute VL

VL4 : haute VL

VL5 : très haute VL

VL6 : Classiques éternels (anciens ou actuels)


  • Vu : 382

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Nadia Terranova

 

Nadia Terranova est née en 1978 à Messine. Elle a poursuivi des études d’histoire et de philosophie. Elle écrit des articles pour diverses revues. Elle a obtenu avec ce premier livre le Premio Viadana 2016.

 

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

 

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...