Identification

A Oui, Boris Wolowiec

Ecrit par Jean-Paul Gavard-Perret 06.09.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Poésie, Essais

A Oui, Editions du Vide Immédiat, 2016, 432 pages, 20 €

Ecrivain(s): Boris Wolowiec

A Oui, Boris Wolowiec

 

L’œuvre de Boris Wolowiec s’inscrit, quant à la structure, plus du côté de Levinas que de l’aphorisme. S’il reprend la formulation de ce dernier, c’est pour immédiatement le mettre an abîme afin de casser ce que ce type d’écriture a de trop fringant et de faussement définitif.

L’auteur ne pense et n’écrit jamais par idées distinctes et simples ou dichotomiques, mais par un feuilletage progressif fondé sur l’exactitude et l’épaisseur du sentiment. Il faut son tribunal de nécessaire déraison sans quoi tout jugement rationnel ne serait qu’une vue de l’esprit, une quintessence statique. A l’inverse, tout chez Wolowiec est en mouvement.

Les textes eux-mêmes ne cessent de muter et restent en état provisoire même lorsqu’ils paraissent définitifs. Proche d’un Michaux (l’ironie en moins), il démaquille les apparats. Si bien que l’aphorisme devient l’apostille qui évite les réductions simplistes au profit d’une diaphonie.

Dans ce livre, division du discours n’est qu’apparente : s’y instaure tout un jeu de « répons » visant à embrasser l’humain un peu à la manière dont Ponge embrasse les choses entre altération et confrontation.

La juxtaposition des propositions deviennent les approches de vérités qui se créent loin d’une unité programmatique et qui s’inscrirait dans le marbre sous la forme simpliste de « lois ».

Wolowiec ouvre donc le sens plus qu’il ne le ferme dans l’espoir d’une langue, inaccessible en son centre, de toutes parts débordée mais mouvante, condensée à l’extrême autant qu’irrattrapable par la raison.

Pour autant cette écriture ne se réduit pas à son expressivité, son rythme, sa sensation. Reste une transgression délibérée du pacte de lisibilité qui unit d’ordinaire celle ou celui qui écrit ou celle ou celui qui le lit.

La posture réflexive peut faire le vœu inconscient d’un texte unique. Mais la poursuite du langage du sens reste la plus aventureuse qui soit. Nul sens, nul chemin – qu’une marche en une écriture poétique qui ajoute de la blancheur à la nuit pour tenter de voir.

Au cœur des murs de ténèbres du corps ou des lieux s’ouvrent des brèches en saignées de lumière, se dévoile la source des rayons. Mais la chambre qui donne lieu à l’écriture n’est camera oscura que par intermittences. S’y engouffre une forme de vertige organique. Tout ce qu’elle propose est expérimental mais existentiel selon une création dont la logique est implacable, et, « fluctuant », radicale et épidermique.

Parfois l’invisible offre sa substance à fleur de peau, s’affirme en étreintes telluriques, en effusions de flammes charnelles. Mais la vérité de l’être et du monde se tord et varie. L’obscurité inhérente, le mal de l’être, la torture du corps et la folie, l’âme « squelettrent » (selon le néologisme de l’auteur) un travail là où la pitié s’allie à la pénitence, la pesanteur à la grâce.

Les mouvements de l’écriture s’embrassent et se repoussent, les déterminations s’aliènent et s’opposent en un chaos étrangement harmonieux parfois acide, violent, animal, implacable. Une nécessité supérieure poursuit la lutte perpétuelle, paradoxale de Wolowiec contre la nécessité organique dans une lutte face aux limbes du néant.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 


  • Vu : 1758

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Boris Wolowiec

 

Boris Wolowiec est un auteur français à l’exigence rare. Tous ses livres et textes sont les prolégomènes d’une œuvre absolue qui imagine le multiple et l’un. Elle permet au discours de se poursuivre selon un logos au régime particulier.

 

A propos du rédacteur

Jean-Paul Gavard-Perret

Lire tous les articles et textes de Jean-Paul Gavard-Perret

 

Domaines de prédilection : littérature française, poésie

Genres : poésie

Maisons d’édition les plus fréquentes : Gallimard, Fata Morgana, Unes, Editions de Minuit, P.O.L

 

Jean-Paul Gavard-Perret, critique de littérature et art contemporains et écrivain. Professeur honoraire Université de Savoie. Né en 1947 à Chambéry.