Identification

The Corner, David Simon & Ed Burns (par Yann Suty)

Ecrit par Yann Suty 07.04.11 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Essais, Polars

The Corner, Enquête sur un marché de la drogue à ciel ouvert. 396 p. 21 € – Florent Massot

Ecrivain(s): David Simon & Ed Burns

The Corner, David Simon & Ed Burns (par Yann Suty)

 

De temps en temps, il est bon de refermer ses livres et de s’installer devant la télé. Avec la série américaine Sur Ecoute (The Wire en VO), elle atteint des sommets. Seuls quelques très grands films peuvent rivaliser avec. On peut l’affirmer également haut et fort : Sur Ecoute écrase la très grande majorité de la production littéraire. Qu’en déplaise aux puristes, elle peut légitimement être placée au même plan que des œuvres de Dostoïevski. Parfaitement !
Créée par le journaliste David Simon et Ed Burns, un ancien inspecteur de police, la série a été scénarisée par des pointures du polar Outre-Atlantique : Richard Price, Dennis Lehane, George Pelecanos. Et ça se voit. Les personnages sont finement écrits. Avon Barksdale, Stringer Bell, McNulty, Omar, Leaster Freamon, Kima Greggs. Marlo Stanfield, le lieutenant Cedric Daniels, Roland « Prez » Pryzbylewski, Tommy Carcetti… pour n’en citer que quelques-uns (et il y en a tant d’autres !) : chacun est une véritable série dans la série à lui seul. Transpirant d’humanité, ils évoluent en fonction des situations auxquelles ils sont confrontés et le téléspectateur change de point de vue sur eux au fur et à mesure.
Les dialogues sont écrits au cordeau et les intrigues menées avec un sens implacable du récit. Le tout dans une ambiance jazzy qui prend son temps. Sur écoute n’est pas une de ces séries qui va à toute allure à la 24. C’est ce qui ne la rend que plus addictive.

Revenons au livre.
Avant de lancer la série, David Simon et Ed Burns ont mené l’enquête à Baltimore, dans le corner formé par West Fayette et Monroe, au cœur d’un des quartiers les plus déshérités des Etats-Unis. Un véritable tiers monde au cœur de la première puissance mondiale.
Schématiquement, le corner est un endroit où des dealers vendent des doses à des drogués. Des rabatteurs essayent d’attirer les clients, des guetteurs préviennent de l’arrivée des forces de police ou de gangs adverses, d’autres vendent. Surnommés « zombies », les drogués multiplient les combines pour avoir de quoi se payer leur dose quotidienne. En face d’eux, les policiers essayent de les coincer.
Comme Sur écoute, The Corner se présente à première vue comme un récit policier. C’est un peu ça, mais bien plus que ça, oh oui beaucoup plus ! Petit à petit, Ed Burns et David Simon élargissent la focale. Leur ambition n’est rien moins que d’épuiser leur sujet en l’appréhendant sous une multitude d’angles, en s’intéressant au moindre détail à travers de multiples destins parallèles. Ils explorent tous les rouages du quartier, en dissèquent tous les mécanismes en se gardant bien de tout manichéisme. Le corner devient un personnage à part entière, monstre démiurge auquel personne ne peut échapper.
« Vous ne pouvez pas lui échapper. Le corner est partout ».
Ed Burns et David Simon remontent le temps jusqu’à la deuxième guerre mondiale, ils s’intéressent à comment le quartier est devenu ce qu’il est. Pourquoi a-t-il été abandonné aux trafiquants de drogue ? Des trafiquants de drogue ? Si certains dealers sont des vrais businessmen, la plupart ne sont que des gamins. Ils ne dépasseront pas la vingtaine et se feront abattre au cours d’une guerre des gangs ou mourront d’une overdose.
Les auteurs se penchent sur les dealers, mais aussi sur leurs proches. Leurs parents qui, à la rigueur, leur fournissent un toit sous lequel dormir, mais les laissent se débrouiller seuls pour le reste. Leurs petites amies qui deviendront mères à 13 ou 14 ans. Leurs professeurs à l’école qui tentent en vain de leur donner un nouvel horizon. La justice à laquelle ils sont confrontés pour répondre de petits larcins ou de crimes. Les politiques. Les policiers, dont la lutte est vaine. Faire respecter la loi devient une ineptie dans ce quartier. Les arrestations à répétition ne sont pas une solution, mais deviennent une partie du problème.
« Le corner prend sa source dans le désir humain ; brut, certain, immédiat. Et la triste vérité, c’est qu’aucune force au monde chargée du maintien de l’ordre ne peut se mesurer au désir ».
A partir d’un quartier, c’est tout un monde qui est ausculté, avec un sens du détail sans pareil, une précision qui peut faire froid dans le dos. The Corner est un document ultra réaliste sur l’envers du rêve américain, une plongée dans l’Amérique sordide des laissés pour compte. A la fois investigation sociologique, récit journalistique, expérience littéraire et pamphlet moral, c’est une réussite totale qui donne envie de (re)voir Sur écoute (et de relire Dostoïevski).
Vivement le tome 2 !

 

Yann Suty


  • Vu : 4596

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

David Simon & Ed Burns

 

 

David Simon et Ed Burns, respectivement ancien journaliste et ancien policier à Baltimore, et créateurs de la série The Wire (Sur écoute)

 


A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock