Identification

Souffles - Umma du « Livre » ou société des « livres » ?

Ecrit par Amin Zaoui le 14.02.14 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Souffles - Umma du « Livre » ou société des « livres » ?

 

« Vous êtes nés avec des ailes. Vous n’êtes pas faits pour ramper, alors ne le faites pas. Vous avez des ailes. Apprenez à les utiliser et envolez-vous », Djalâl-Ud-Dîn Rûmî.

Quand les muftis, les fekihs s’impliquent dans le monde du livre littéraire et philosophique, cela signifie le chaos au sein de l’espace culturel et littéraire. Le désordre dans la société des lettres et des imaginaires. Les musulmans, toutes nations confondues, depuis l’après Al-kholafa’a rachidin (l’époque des quatre premiers califes) et jusqu’au 10è siècle (4è de l’hégire), ont vécu, sur le plan intellectuel, une période riche en débats philosophiques, littéraires et religieux.

Dans ce climat propice, la société musulmane a vu naître des tendances (Firaq, pluriel de firqa) philosophico-religieuses dont la pensée a été marquée par le respect de la différence, par le courage d’idées et par el ijtihad (effort d’interprétation).

Malgré les interdits, les censures et les lapidations qui ont frappé les penseurs, les littérateurs et les religieux désobéissants, dans leurs vies comme dans leurs écrits, l’histoire des musulmans a retenu une résistance intellectuelle exemplaire face aux diverses épreuves pénibles et amères.

L’histoire a conservé, en témoignage de cette résistance, des écrits des Moutazilites, des As-Safriyas, des az-Ziyadiyas, de Mourdjiiles, des Ismaélites et d’autres. Ces tendances Firaq, dans leurs écrits, n’ont pas hésité à questionner des sujets sensibles et pointus tels « le révélé et l’humain », « le divin et le temporel », « le fatal et l’historique », « le sacré et le profane »… tout cela a été vu, lu et exposé selon des interprétations riches et plurielles du texte sacré. La création littéraire, la prose comme la poésie, n’a pas échappé à ce débat. Les créateurs faisaient partie de ce champ intellectuel. Ils écrivaient pour dépasser les remparts imposés par la société du « Livre ». Ils excellaient pour ouvrir le chemin vers une autre société, distincte, celle des « livres ». Sacrifiant leurs vies, les premiers intellectuels musulmans ont bravé l’oppresseur, ont défié les amertumes des différentes épreuves politico-culturelles commandées et imposées par le pouvoir de l’orthodoxie religieuse centrale. Ils ont appelé à dépasser l’air sociétal du « Livre Unique » vers la création d’une société « des livres ». Nous citons ici, les Abdallah Ibn el Moukaffae, les al-Hallaj, les Ibn Arabî, les al-Bastami, les Bechar Ibn Bourd, les Abou Nouas, les al-Maari, les al-Farabi, les Ibn Ruchd et d’autres.

Aujourd’hui, nos religieux fanatiques cherchent à faire de notre société une Umma du « Livre » et non une société des « livres ». Une société du « Texte » et non une société des « textes ». Cela me rappelle l’histoire du général arabe Amr Ibn-al-Ass (573-664), selon quelques historiens, lors du siège de la ville d’Alexandrie en 642, ne sachant que faire du contenu inestimable de sa célèbre bibliothèque, aurait demandé conseil au calife Omar Ibn al-Khattab (634 à 644), qui lui répondra : « Si ces livres sont conformes au Coran, ils sont inutiles et tu peux les détruire. S’ils sont contraires, ils sont pernicieux et tu dois les brûler ». Il faut retenir et relire mille fois cette histoire !

 

Amin Zaoui

 

Publié dans Liberté


  • Vu: 2191

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté.

 

 

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009