Identification

Sans amour, Pierre Pachet

Ecrit par Léon-Marc Levy 18.07.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Denoël

Sans Amour, Denoël. 150 p. 13€

Ecrivain(s): Pierre Pachet Edition: Denoël

Sans amour, Pierre Pachet

Pierre Pachet est un homme à femmes. Dans ce récit !... A un point tel que la différence sexuelle même s’efface dans son écriture. Les premières pages de « Sans amour » font parler une narratrice – une vieille dame solitaire – qui dit « on » et, par un glissement presqu’imperceptible, un narrateur s’y substitue, un « je » dans lequel il est facile de reconnaître l’écrivain. L’identification aux vieilles dames seules – poussant caddie dans les grandes surfaces et portant des sacs de provisions trop lourds  pour elles avant  de rentrer chez elles manger seules ce qu’elles n’aiment même plus – est une subversion du regard habituel sur l’âge et sur le sexe. La solitude n’est pas le propre des femmes, des veuves : elle est la compagne obligée de l’un ou l’autre du couple dans l’accomplissement du vieillissement. Elle est rivée au destin des êtres.

Cependant les femmes hantent ce livre, « … Ce livre de ma solitude, que je ne pourrais pas écrire si quelqu’un vivait avec moi, avait à subir mes hésitations, ma curiosité indiscrète et incertaine ». Elles sont comme une ponctuation essentielle et consolatrice d’une vie. Depuis les beautés conquérantes et ravageuses de la jeunesse aux beautés complexes, lucides et rieuses de l’âge mûr ou de la vieillesse. Des corps triomphants et aimés aux corps « intouchés » qui s’abandonnent peu à peu. Des corps nus de l’amour aux corps nus de la mort. Pierre Pachet assume, comme une évidence, sa fascination pour ces « fantômes » qui ont été comme des havres de paix lui souhaitant, lui construisant, sa part de sagesse.

« Ma solitude est non pas peuplée, mais hantée de fantômes. Pour leur donner la vie qu’ils demandent, dont ils ont peur aussi, je dois donner la mienne, mon souffle, mon sang. Mon attention.

(…)

Mes fantômes, buées peu insistantes, inapaisées mais timides, il me semble qu’ils détiennent, dispersée en figures diverses, la substance qui me fait défaut pour équilibrer la chute immobile et douloureuse de ma vie livrée à l’ineptie des heures.

Je leur demande de l’aide : ils sont partis emportant l’essentiel de mon passé, dont ils furent témoins et acteurs. »


Alors viennent Madame Salzberg qui lui apprend (ça ne s’invente pas …) « le solitaire », Mania qui lui annonce qu’il sera un sage, et Mizou, et Irène et Léa. Et Soizic bien sûr, l’épouse regrettée. Toutes celles qui ont illuminé sa jeunesse et sa vie. Toujours comme par miracle. Comme une bénédiction recommencée. Parce que « L’amour n’est qu’une possibilité ».

Un récit qui nous emmène jusqu’au bout de l’angoisse du temps et de la fragilité des bonheurs et dont on ne peut sortir intact.

 

Léon-Marc Levy

  • Vu : 5311

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Pierre Pachet

Pierre Pachet, professeur des universités, est un écrivain et essayiste français, né en 1937 de parents juifs d'origine russe.

Œuvres

  • Du bon usage des fragments grecs (Le nouveau commerce, Paris, 1976)
  • Le Premier Venu. Essai sur la politique baudelairienne. (Denoël, Les Lettres nouvelles, Paris, 1976)
  • De quoi j'ai peur. Essai. (Gallimard, Paris, 1980)
  • Nuits étroitement surveillées. Études psychologiques. (Gallimard, Paris, 1981)
  • Fiodorov et Mourjenko - Camp n°389/36. (Seuil, L'Histoire immédiate, Paris, 1982)
  • Le Voyageur d'Occident (Gallimard, Paris, 1983)
  • Autobiographie de mon père (Belin, Paris, 1987 - Autrement, Paris, 1994),(ISBN 2-86260-491-7)
  • La Force de dormir. Études sur le sommeil en littérature. (Gallimard, Paris, 1988)
  • Les Baromètres de l'âme. Naissance du journal intime. (Hatier, Brèves/Littérature, Paris, 1990 - édition revue et augmentée, Poche/pluriel, 2001)
  • Un à Un. De l'individualisme en littérature - Michaux, Naipaul, Rushdie. (Seuil, Paris, 1993)
  • Le Grand Âge (Le temps qu'il fait, Cognac, 1993)
  • Conversations à Jassy (Maurice Nadeau, Paris, 1997),(ISBN 2-86231-141-3)
  • L'Œuvre des jours (Circé, Belval, 1999)
  • Adieu (Circé, Belval, 2001)
  • Aux Aguets. Essais sur la conscience et l’histoire. (Maurice Nadeau, Paris, 2002)
  • L'Amour dans le temps. Essai autobiographique. (Calmann-Lévy, Paris, 2005),(ISBN 2-7021-3569-2)
  • Loin de Paris. Chroniques 2001-2005. (Denoël, 2006)
  • Devant ma mère. Récit autobiographique. (Gallimard, 2007),(ISBN 978-2-07-078323-6)
  • Sans amour.(Denoël, 2011), (ISBN 220-7-11-056-7)
Prix Roger Caillois 2011

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien, maghrébin

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition principales : Rivages, L’Olivier, Joëlle losfeld, Gallimard, Seuil