Identification

Polar algérien vous avez dit ?

Ecrit par Amin Zaoui le 11.03.15 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Polar algérien vous avez dit ?

 

Nous sommes une société où on parle beaucoup et de tout, sans tradition de l’écrit. Pas de trace. Sommes-nous encore dans les temps de l’oralité ? Nous avons toutes les sauces pour en faire le roman noir, mais nous n’avons pas d’écrivains de polar ! Nous vivons dans une société violente. Toutes les violences imaginables et inimaginables ; dans les langues, dans les gesticules, et même sur les traits des visages… font le quotidien des Algériens.

L’Algérien ne sait pas comment sourire !

Nous disposons de beaucoup de policiers, des centaines de milliers, tous genres de policiers, ceux en tenue officielle et ceux qui sont sans tenue officielle !! Tous grades. Toutes appellations possibles, et nous n’avons pas d’écrivains de polar ! Yasmina Khadra, tu me dis, une hirondelle ne fait pas le printemps. Et sa trilogie du commissaire Llob ne couvre pas tout ce paysage absurde.

Nous avons la corruption, tous genres de corruptions, économique, politique scientifique et culturelle. Nous avons des prisons remplies, surchargées. Toutes les couleurs de crimes. Du crime d’honneur jusqu’au crime de religion. Et nous n’avons pas d’écrivains de polar capables de dénicher les abeilles et les mouches, les éléphants et les singes !

Notre société est gangrenée par la drogue, tous genres de drogues, les douces et les dures, importée ou localement cultivée, largement consommée par toutes les couches sociales, dans les villes comme dans les villages, par tous les âges : des enfants de l’école primaire jusqu’aux étudiants de l’université en passant par les lycéens et les collégiens, les garçons comme les filles, et nous n’avons pas d’écrivains de polar à l’image de Serge Scotto de Marseille !

Dans La mort de l’entomologiste (Barzakh, 2007) Mohamed Balhi a essayé de toucher à ce déséquilibre vertigineux : un gendarme, un colonel, des pilleurs de sable, une étudiante en médecine, une traductrice, un prédicateur et même un critique d’art !! Mais Mohamed Balhi s’est arrêté là où il a commencé. Rien de plus, le commencement !

Nous vivons dans une société moisie par la prostitution, toutes les prostitutions qui peuvent exister : sexuelles, politiques et autres et nous n’avons pas d’écrivains de polar ! Tarik Djerroud dans Un cœur à prendre (éditions Tafat 2014) : un inspecteur sur les lieux du crime, à Tizi Ouzou, village en état de choc, une fille aux milles prétendants, un biologiste...
Nous avons assassiné un président.

Nous avons connu le putsch militaire.

Nous avons vécu la guerre civile.

Nous avons une histoire avec des assassinats politiques. Même pendant la guerre de Libération, le frère n’a pas hésité à tuer son frère du combat libérateur.

Nous avons une histoire qui s’appelle : Chaâbani. Une autre : Amirouche. Une autre nommée Khider ! Une autre Abane Ramdane… et nous n’avons pas d’écrivains de polar !

Tous les ingrédients du polar sont réunis, dans notre société, mais la littérature n’est pas là, ou elle est aveugle ! Peut-être, parce que le polar ne fait pas partie de la tradition de l’écriture dans notre culture, le roman noir est banni du champ littéraire.
Nous avons de la littérature blanche, de la littérature rose, mais nous n’avons pas de littérature noire. Nous n’avons pas d’écrivains de polar, mais, en contrepartie, nous avons une société avec tous les ingrédients du polar !

 

Amin Zaoui

 

In "Souffles" (Liberté, Algérie)

 

  • Vu: 2437

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté.

 

 

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009