Identification

Partagez la littérature, le sel et l'eau

Ecrit par Amin Zaoui le 11.06.13 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Partagez la littérature, le sel et l'eau

 

"Souffles" (in Liberté, Alger)

 

Nous sommes le peuple du partage. Le partage est l’essence, et le sens de la vie. On se partage le pays, son soleil, ses langues et son histoire. Du moins ce qu’il devrait être, ce qu’il fallait être ! Pour vivre ensemble, mais en différence, en multiplicité, en pluralité et en diversité, il faut que le partage soit une culture et un comportement. Afin que le partage prenne son goût, il faut accepter l’autre. S’accepter en présence de l’autre. On partage les souffles du corps, son feu et sa cendre, avec celle qu’on aime, afin de voir la vie autrement, belle et élevée. Les jours coulent dans le miel et dans la flamme. On partage le bonheur, même si le bonheur n’est qu’illusion, avec ceux frappés par le malheur. On partage le malheur, même si le malheur est une réalité, afin de vérifier la patience des autres, et la nôtre aussi. On partage le plaisir d’écrire avec le lecteur, afin de déguster la magie du mot et le spiritisme du verbe. Sans le partage, il n’existera ni l’envie de l’écriture, ni celle de la lecture.

Quand la littérature devient partage, elle se métamorphose en miroir et en regardeur dans le miroir à la fois. On partage la littérature ; plutôt la littérature éclot en partage, dans le partage. Elle est née partagée. Elle est faite à deux mains, avec deux mains. Celle qui écrit et l’autre qui lit. On partage le sel, el-melh, le sens noble du sel, pour dire et vivre l’hospitalité. On dit : l’écriture est le sel de la vie. La lecture aussi. Le partage du sel a un sens mystique. Le sel c’est aussi le pain. Le sel c’est aussi la confiance. Le sel c’est aussi la fidélité. Le sel c’est aussi la virilité. Le sel c’est aussi la paix. Nous sommes le peuple des nuages. On prie pour rentrer au Paradis et on prie pour la pluie. La pluie a sa prière spéciale. On partage l’eau pour exprimer la générosité et l’amour commun de la vie. L’eau partagée c’est la vie partagée. La gourde c’est l’honneur. Il faut sauvegarder l’honneur. La culture, la vraie culture, c’est le partage. Et c’est défendre la culture du partage. Se partager, avec joie, loin de tout égoïsme aveugle, les valeurs humaines produites depuis la nuit des temps, sur cette petite planète errante. Si la culture inculque à l’être humain le respect de l’autre et le partage avec lui du sourire et le rêve, la politique, quant à elle, inculque à l’être humain le sens de l’hégémonie et de la dominance. La culture est un acte de civisme et de civilisationnel parce qu’elle relève du partage, tandis que la politique est acte sauvage et bestial parce qu’elle est basée sur l’adoration du pouvoir. La culture nous apprend l’amour, et la politique nous enseigne la haine ou la méfiance. L’intellectuel, à mes yeux, le vrai intellectuel, est celui qui a le sens du partage. Partager avec l’autre le beau et le bien. L’intellectuel, à mes yeux, avant-gardiste ou organique qu’importe, est celui qui excelle en partageant ce qu’il a dans la langue, dans le cœur et entre les mains. Celui qui défend l’hospitalité comme philosophie dans la nouvelle cité. Celle de demain. Celui qui, après la fin des ères des prophètes envoyés par le Ciel, est capable de jouer le rôle d’apôtre moderne annonciateur de la charte de vivre ensemble, où on défend la différence. Et on se partage la pomme, le pain, le sel, l’eau et le poème.

 

Amin Zaoui

 


  • Vu: 2630

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté.

 

 

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009