Identification

Œuvres complètes, Madame de Lafayette en La Pléiade

Ecrit par Léon-Marc Levy 15.05.14 dans La Pléiade Gallimard, La Une Livres, Critiques, Les Livres, Récits, Roman

Madame de Lafayette Œuvres complètes, Edition établie, présentée et annotée par Camille Esmein-Sarrazin. 1600 p. 60 € jusqu’au 30 juin 2014, 68 € après

Ecrivain(s): Madame de Lafayette Edition: La Pléiade Gallimard

Œuvres complètes, Madame de Lafayette en La Pléiade

 

 

La Pléiade accueille Madame de Lafayette et c’est une belle nouvelle pour les Lettres françaises et en particulier pour les femmes de lettres françaises. Elle fut, elle est un des fleurons de ce qu’elle contribua fortement à inventer : le roman moderne.

L’incroyable modernité de l’écriture de Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, dite Madame de Lafayette, vient de sa réflexivité permanente, sorte d’introspection constante des personnages qui annonce les grands romans du XIXème siècle – ceux de Flaubert en particulier – et du XXème siècle. Elle marque ainsi une véritable révolution littéraire, elle qui était pourtant d’une telle discrétion qu’elle cacha même longtemps qu’elle était l’auteure de la Princesse de Clèves. C’est donc un véritable retour aux sources du roman moderne que nous offre La Pléiade.

L’édition - bien sûr - ne nous propose pas que le célébrissime roman attaché à jamais au nom de Madame de Lafayette – au point d’avoir fait d’elle l’auteure d’un unique roman pour la plupart des gens. Nous avons le plaisir d’y trouver (ou retrouver) des textes rares comme des portraits de « demoiselles » anonymes, l’histoire de la Princesse de Montpensier, de madame la comtesse de Tende, une passionnante histoire de la mort d’Henriette d’Angleterre, et aussi des lettres qui révèlent un talent épistolaire exceptionnel.

On a ici le preuve du génie de Madame de Lafayette : sa narration drue, le caractère fougueux de la passion dans La Princesse de Montpensier, le récit ambigu dans Zayde, la facilité du trait toujours, sont autant de signes d’un talent littéraire hors normes. Non, décidément, Madame de Lafayette n’est pas l’auteure d’un seul roman ! Boileau ne s’y était pas trompé qui écrivait d’elle : « la femme de France qui avait le plus d’esprit, et qui écrivait le mieux ».

La cohérence de l’œuvre apparaît ici dans toute sa force : au moins trois héroïnes présentent des convergences frappantes qui révèlent les thèmes profonds de Madame de Lafayette. La Princesse de Clèves, la Princesse de Montpensier et la comtesse de Tende ont des destins très proches. Trois femmes trahies, blessées, humiliées. Le « féminisme » de Madame de Lafayette est là, pointant la condition des femmes dans sa douleur affective. Et les thèmes se croisent : jalousie, passion, trahison.

Néanmoins la lecture de la Princesse de Clèves reste, bien sûr, le point d’orgue de cette édition. L’influence de ce roman sur la postérité montre à quel point il fut une révolution et à quel point il est aujourd’hui et à jamais un classique. Son « modèle » se retrouvera de siècle en siècle, par exemple chez l’Abbé Prévost, Rousseau, George Sand, Balzac, Gide, Radiguet, Duras ou encore Françoise Sagan. Ce livre est tellement emblématique des lettres françaises que même Nicolas Sarkozy s’en est saisi – l’avait-il lu seulement ? – pour pourfendre une pseudo littérature élitiste, réservée aux seuls « lettrés » ! Et de plus, ne parlons pas du nombre d’adaptations cinématographiques ou télévisuelles qui en furent tirées.

On doit saluer le formidable travail de l’équipe éditoriale de ce recueil. Jamais l’œuvre de Madame de Lafayette n’a été aussi soigneusement éclairée dans sa dimension littéraire mais aussi historique et philologique.

Voyage au pays des belles lettres, voyage au cœur du XVIIème siècle culturel, voyage aussi et enfin au cœur d’une langue, le français classique, dont ici chaque tournure, chaque expression, chaque forme syntaxique est restitué avec intelligence et un beau sens de l’adaptation.

La Pléiade, encore une fois, nous fait un beau cadeau !

 

Leon-Marc Levy

 

VL5

 

NB : Vous verrez souvent apparaître une cotation de Valeur Littéraire des livres critiqués. Il ne s’agit en aucun cas d’une notation de qualité ou d’intérêt du livre mais de l’évaluation de sa position au regard de l’histoire de la littérature.

Cette cotation est attribuée par le rédacteur / la rédactrice de la critique ou par le comité de rédaction.

Notre cotation :

VL1 : faible Valeur Littéraire

VL2 : modeste VL

VL3 : assez haute VL

VL4 : haute VL

VL5 : très haute VL

VL6 : Classiques éternels (anciens ou actuels)


  • Vu : 4764

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Madame de Lafayette

 

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (ou Lafayette), née le 18 mars 1634 à Paris et morte le 25 mai1693, est une femme de lettres française.

 

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien, maghrébin

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition principales : Rivages, L’Olivier, Joëlle losfeld, Gallimard, Seuil