Identification

Les jeunes mariés, Nell Freudenberger

Ecrit par Léon-Marc Levy 06.03.14 dans La Une Livres, Quai Voltaire (La Table Ronde), Les Livres, Critiques, Roman, USA

Ecrivain(s): Nell Freudenberger Edition: Quai Voltaire (La Table Ronde)

Les jeunes mariés, Nell Freudenberger

 

Nell Freudenberger possède un talent rare en écriture : elle parvient à nous passionner de bout en bout en nous racontant une histoire somme toute assez banale à première vue. Jugez-en : George, ingénieur américain début de deuxième âge cherche femme sur asianeuro.com. A l’autre bout du monde, au Bengladesh, une jeune fille, Amina, rêve d’Amérique. Tout cela tombe fort bien et les deux tourtereaux virtuels deviennent réels : Amina s’installe à Rochester (NY) USA et ils se marient. Ajoutez-y les difficultés d’adaptation d’Amina, les soucis familiaux et les hésitations d’un jeune couple et vous aurez résumé le livre. Enfin presque. Et  c’est là que se glisse tout l’art de l’auteure, dans ce presque, dans cet interstice où – de la vie quotidienne – surgit néanmoins l’aventure, l’incroyable incertitude de la vie humaine, la folle épopée du pas grand-chose quand il est porté par des cœurs.

La Terre Promise américaine c’est bien. Mais pas tout à fait. Et, peu à peu, pas du tout. Les regards interrogateurs voire hostiles, le travail précaire, la vie avec George comme ci comme ça. Enfin la vie quoi. Au tamis du regard et des blessures d’Amina, tout cela devient palpitant, presqu’anxiogène. Une sorte de suspense conjugal ou/et de l’immigration.

Mais Amina avait-elle le choix ? Sa vie au Bengladesh était une misère. Pas matérielle, morale, culturelle. Amina est très intelligente et cultivée. Sa famille aussi.

« Le plus difficile, avait-elle écrit à George, c’était d’avoir dû quitter l’école quelques mois après son treizième anniversaire, de se dire chaque matin au réveil que ce jour-là, elle prendrait six heures de retard, et le lendemain, douze, et le surlendemain dix-huit. Le plus difficile, c’était tout ce gâchis. »

Elle a grandi élevée par des parents particuliers : intelligents, cultivés et pleins d’ambition pour leur fille, pour eux aussi. Ils n’ont rien réussi mais ils n’ont pas perdu espoir d’y parvenir.  C’est donc par délégation qu’ils vont vivre leur rêve. D’Amérique. De réussite. Pour le meilleur et pour le pire parce que on ne peut découper l’aventure : on prend la réussite éventuelle mais aussi l’échec, aussi probable que relatif.

Nell Freudenberger est une story teller hors du commun. Les affects, les pensées, les détails de la vie des jours sont autant de moments d’une aventure aussi palpitante que le serait une saga, ou un western. Il y a dans ce livre une aptitude à l’empathie exceptionnelle et cela est à l’origine de personnages étonnamment denses, cohérents, vivants qui déroulent leur rêve dans le fracas assourdissant du choc des civilisations.

« Amina hocha la tête, mais ce désir d’être « seuls ensemble » pouvait se comprendre si l’on vivait dans une maison animée, pleine d’enfants, de grands-parents, de tantes et d’oncles. Là ils étaient seuls ensemble, et comme le son de la télévision était coupé, ils n’entendaient que le ronflement de tous leurs appareils électriques. »

Jusqu’au bout ces « jeunes mariés » nous tiennent en haleine, inquiets et curieux.

 

Leon-Marc Levy

 

VL2

 

NB : Vous verrez souvent apparaître une cotation de Valeur Littéraire des livres critiqués. Il ne s’agit en aucun cas d’une notation de qualité ou d’intérêt du livre mais de l’évaluation de sa position au regard de l’histoire de la littérature.

Cette cotation est attribuée par le rédacteur / la rédactrice de la critique ou par le comité de rédaction.

Notre cotation :

VL1 : faible Valeur Littéraire

VL2 : modeste VL

VL3 : assez haute VL

VL4 : haute VL

VL5 : très haute VL

VL6 : Classiques éternels (anciens ou actuels)


  • Vu : 4415

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Nell Freudenberger

 

Nell Freudenberger est américaine, née à New York en 1975. Elle a longuement séjourné en Asie, rédigeant des récits de voyage pour des revues américaines. Son premier roman, le dissident chinois, est paru en 2006. Elle a été récompensée par de nombreux prix et citations.

 

A propos du rédacteur

Léon-Marc Levy

 

Lire tous les articles de Léon-Marc Levy


Directeur du Magazine

Agrégé de Lettres Modernes

Maître en philosophie

Auteur de "USA 1" aux éditions de Londres

Domaines : anglo-saxon, italien, israélien

Genres : romans, nouvelles, essais

Maisons d’édition préférées : La Pléiade Gallimard / Folio Gallimard / Le Livre de poche / Zulma / Points / Actes Sud /