Identification

Les foies

Ecrit par Sylvain Gau-Gervais 11.03.15 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Les foies

 

 

 

 

Nous sommes faits de morts. De pères morts, de dabes

par contradiction, ces mais exquis comme mets,

ces incorporations de dépouilles, kebabs,

idées, étcé. Vivre : crever lentement et

tout le long d’abîmes abscons

que l’on s’échine à ne pas voir

comme ils sont. Nous ne sommes bons

qu’à nous illusionner. À boire

de tout le mirage de ne pas voir, louiah !

régal des apparences trompeuses, vivats !

pour les pourvoyeurs intarissables voici

mon infatigable merci que je décloue,

de dessus ma mienne Croix tribranchue taboue,

(Incertitude, Doute, Intranquilité) fi-

-chée dans un sol aveugle qui, ah ! se dérobe

à la pensée posée de ce que nous voudrions,

(moi, toi, eux, quiconque enfin ! d’humain jusqu’au fion !)

à l’idée insane d’une Vérité unanimement et charnellement probe…

Nous sommes faits de morts, de mais et d’illusions.

Allons pensants ânes,

Nous avons tous les torts.

 

Sylvain Gau-Gervais

 


  • Vu : 1660

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Sylvain Gau-Gervais

 

auteur de deux recueils de poèmes publiés : Sombres Ivresses (Edilivre); Délit métaphysique (Edilivre); et de maints autres écrits non publiés.