Identification

Le roman battra-t-il le livre religieux ?

Ecrit par Amin Zaoui le 24.10.12 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Le roman battra-t-il le livre religieux ?

Souffles... (In "Liberté")

 

Pourquoi est-ce que le lecteur algérien se réconcilie, de plus en plus, avec le roman ? Un nouveau vent souffle dans le ciel des amies et des amis des lettres.

Appuyé sur les restes de quelques traditions de la classe moyenne, le roman algérien en langue française a un certain lectorat. Ainsi, dans le milieu de ce groupe socioculturel, même modeste, le roman constitue une sorte d’attente littéraire, une curiosité intellectuelle. Mais ce qui est nouveau et remarquable, ces derniers temps, c’est ce bon accueil réservé au roman algérien de langue arabe. Cette lecture arabophone montante d’un côté, s’est vue suivie d’une chute de la lecture du livre religieux propagandiste de l’autre côté. Sociologiquement parlant ce comportement livresque est un phénomène historique. La vérité est dans le roman. La vérité littéraire est philosophique, si vérité y existe. Si la vérité mensongère du roman est libératrice pour l’imaginaire, la vérité historique est proportionnelle et moralisante. Parce que le livre historique proposé à nos lecteurs, dans nos écoles et dans nos universités, n’est que le miroir renvoyant l’image de l’idéologie dominante du système depuis cinquante ans, les Algériens se libèrent dans le roman. Se réfugient, de plus en plus, dans le bon roman.

Même ces mémoires écrites par quelques responsables politiques ne sont qu’une forme de règlement de comptes ou d’éloges sans bords à un ego sans fond. Et parce que l’exception affirme la règle, je vous propose de lire les mémoires de Mohamed El-Mili intitulés Souvenirs du temps d’innocence(Moudhakkirat zamane al baraâ) paru chez Casbah éditions 2012. Les mémoires de Mohamed El-Mili apportent un courage dans l’écriture sur soi. Il n’y a ni ange ni prophète dans le politique. Seul le diable habite la politique ! Le lecteur algérien arabophone ne cherche plus des réponses qui l’enferment dans l’illusion de la vérité religieuse absolue. Il entreprend un nouveau parcours, une autre phase débute. Il se trouve, de plus en plus, irrité, agacé devant les donneurs de leçons.

Tiraillé par des chouyoukhs controversés dont les prêches sont étranges voire maladifs, l’algérien prend, de plus en plus, sa distance vis-à-vis de tout discours religieux hypocrite, haineux et absurde. De plus en plus, le lecteur algérien boycotte le discours religieux qui condamne le rêve et célèbre le pessimisme et le passéisme. L’Algérien ne veut plus de livres qui lui proposent des réponses préfabriquées, il est reparti à la recherche des livres qui le mettent face à des questions embarrassantes. Et les grandes questions on ne les découvre que dans les bons romans. Le bon roman est un texte contre toute quiétude paresseuse. Il sème des tourbillons féconds et ininterrompus dans la tête tranquille du lecteur ou supposée ainsi. Le bon roman dérange l’inertie.

Il réveille le mort qui habite le vivant ! Avec le texte religieux fanatique le lecteur se trouve soumis, langue découpée. Le bon roman lui fait apprendre l’art de l’insoumission. Si le livre moralisateur et pseudo-historique place le lecteur dans une leçon froide d’un vivant-mort décomposé, le roman de son côté, le bon roman lui inculque les valeurs de la liberté, les mensonges-vrais tout en lui ouvrant les frontières vers la dénonciation et le questionnement.

 

Amin Zaoui


  • Vu: 1494

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté.

 

 

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009