Identification

ENSATT L’Ecole Théâtre, ouvrage collectif dirigé par Thierry Pariente

Ecrit par Marie du Crest 26.01.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Théâtre, Les solitaires intempestifs

ENSATT L’Ecole Théâtre, ouvrage collectif dirigé par Thierry Pariente, 206 pages, 19 €

Edition: Les solitaires intempestifs

ENSATT L’Ecole Théâtre, ouvrage collectif dirigé par Thierry Pariente

 

« Tout le théâtre »

Il suffit de prendre la Montée de Choulans, grimper jusqu’à Irénée : Lyon s’étale aux pieds de la colline. La campagne n’est pas si loin dans ce quartier à l’écart de la ville : on apprend ici, rue Sœur Bouvier, les métiers du théâtre depuis 1997, année de la délocalisation provinciale de l’ENSATT que tout le monde appelait L’école de la rue Blanche, installée à Paris et ouverte en 1941 par Raymond Rognoni, d’abord rue Flachat, rue Gervex et rue Cardinal Lemoine.

Les éditions des Solitaires Intempestifs, à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de l’école nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, en 2011, ont publié un album retraçant à la fois l’histoire de cette institution et son renouveau, à travers des témoignages « d’Anciens » comme Dominique Besnehard ou Claude Quémy, mais aussi à partir de points de vue variés sur l’école.

L’ENSATT est aujourd’hui la seule école de théâtre en France placée sous la tutelle du Ministère de l’Education Nationale, à la différence du CNSAD de Paris et de l ’Ecole du TNS à Strasbourg, rattachés au Ministère de la Culture. La spécificité et la richesse de la formation qu’elle prodigue reposent sur l’idée que le théâtre est un langage pluriel, qu’il est à la fois écriture scénique et écriture dramatique. Son enseignement permet aux étudiants pendant trois ans, à la suite d’un concours d’entrée exigeant, de se former aux divers métiers du théâtre et du spectacle vivant : auteur dramatique, metteur en scène, comédien, décorateur, costumier, scénographe, administrateur, directeur technique, professionnel du son et de la lumière. Et d’ailleurs c’est ensemble que les élèves d’une même promotion, sous la direction d’un metteur en scène reconnu, montent leur spectacle de fin d’études. Le théâtre est un tout cohérent et pas seulement une affaire de jeu sur un plateau. Mais L’ENSATT est aussi « un lieu », un théâtre (Laurent Terzieff). A la belle saison, au temps des Nuits de Fourvière, les représentations donnent à voir la belle énergie de tous ces futurs professionnels, talentueux.

Parmi les anciens élèves d’ailleurs, on retrouvera des noms d’auteurs, comédiens ou metteurs en scène sur les pages d’un trombinoscope émouvant de jeunes visages : Isabelle Huppert, Olivier Py, ou encore Mathieu Amalric méconnaissable, Simon Eine, et même Juliette Gréco.

Le volume propose ainsi une riche documentation photographique sur le passé et l’actualité de l’ENSATT qui s’adresse à tous ceux qui aiment le théâtre.

 

Marie Du Crest

 

Le 16 janvier 2016 auront lieu les Portes ouvertes de l’ENSATT

Programmation Ateliers et théâtre :

Février Mars : Quelque chose pourrit dans mon royaume

Mai : De la démocratie en Amérique, Orlando

Juin : Meurtres de la princesse juive, L’Aiglon

 


  • Vu : 1211

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Marie du Crest

Lire tous les articles et textes de Marie Du Crest

 

Rédactrice

Théâtre

Espaces 34, Actes Sud Papiers

 

Née en 1959 à Lyon. Diplômée de philosophie et agrégée de Lettres modernes. Des passions : le théâtre contemporain français et étranger, les arts, l'Asie.

A vécu longtemps à Marseille, ville qu'elle n'oubliera pas. Mer Plages Tongs.

Enseigne depuis cinq ans  avec ironie les cultures de la communication.