Identification

Derrière le portail vert, éperdument, Marion Fontana

Ecrit par Philippe Leuckx 10.07.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman

Derrière le portail vert, éperdument, La Chambre d’échos, juin 2017, 84 pages, 12 €

Ecrivain(s): Marion Fontana

Derrière le portail vert, éperdument, Marion Fontana

 

Un premier livre pour cette jeune lettrée, « fervente de Marquez, Queneau, Segalen », et que je placerais aisément dans le sillage d’Hardellet, le magicien, et de cet autre grand insolite des lettres francophones, Claude Louis-Combet. On peut avoir moins bon compagnonnage.

Petit livre mais tout empli de résonances profondes, que les lieux enchantés ou mystérieux, que les personnages, anonymes mais vivants, habitent, au meilleur sens du terme. On lit ces pages d’une enfance retrouvée, entre peur, désir de se faire crainte et émerveillement, avec la légèreté et la gravité que la plume experte de la romancière instille à sa prose. Les chapitres – vingt-cinq – sont brefs, confinent parfois au blason, poussent le lecteur à entrer dans l’intimité de personnages insolites eux aussi, entre placards et greniers, entre un intendant bien intrigant et une grand-mère « aux dents de loup ».

Les deux protagonistes, deux petites filles, fouaillent à qui mieux mieux dans le fourbi d’un manoir étrange, au portail vert, où tout est mystérieux et profond et dense comme dans l’enfance qui s’invente, à l’ombre de Laughton (le fameux film de 1955) et de Borges, des matières à prospecter.

Délices et délits : on découvre, on s’ennuie (ah ! Les enfants s’ennuient le dimanche de Trenet, Truffaut de L’argent de poche), on a des « mères » qui « aiment les jeux et le danger », on est dans une époque indéterminée, imprécise, incertaine (cf. Le temps incertain du grand Hardellet, sans doute la plus belle nouvelle francophone jamais écrite), comme au sein des rêves d’une enfance qui s’agite.

Le vieil intendant, la vieille cabane, des photographies qu’on cache, des petites qui « creusent la terre » et se prennent pour des Antigone de jardin !

C’est avec un plaisir intense que l’on lit cette prose enchantée. Cette Marion Fontana ira loin, on pressent un auteur épris de justesse et qui a tous les dons pour s’inventer un monde personnel : et celui des enfances rehaussées de peurs et de merveilles n’est pas le plus négligeable pour un auteur qui fait ses armes !

 

Philippe Leuckx

 


  • Vu : 1558

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Marion Fontana

 

Auteure

 

A propos du rédacteur

Philippe Leuckx

Lire tous les articles de Philippe Leuckx

 

Philippe Leuckx est un écrivain et critique belge né à Havay (Hainaut) le 22 décembre 1955.

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : littérature française, italienne, portugaise, japonaise

Genres : romans, poésie, essai

Editeurs : La Table Ronde, Gallimard, Actes sud, Albin Michel, Seuil, Cherche midi, ...