Identification

Alain Bashung, par Hans Limon

Ecrit par Hans Limon 30.06.17 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Alain Bashung, par Hans Limon

 

la nuit je mens, c’est mal, mais c’est plus fort que moi

je nargue la ténèbre et la triche aux abois

à force de jouer à la roulette russe

j’ai fini par souiller le cuir des autobus

 

la nuit je fends, c’est mal, mais c’est pour fuir le vide

je quitte la parade et je croise aux Hébrides

je joue les beaux gangsters sous les pneus des berlines

et j’ose l’impudence au bras de Joséphine

la nuit je tends, mais vous dormez, mon arc-en-ciel

pétrolé, puis j’allume une clope de fiel

au cul des anges nus soufflant sur mes poumons

 

la nuit je vends, mais vous rêvez, mon âme au vice

et je tremble d’amour comme un puceau novice

vertige de l’amour en fleurs de goémon

 

Hans Limon

 


  • Vu : 3673

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Hans Limon

 

Professeur de philosophie et de théâtre. Ecrivain et poète.