Identification

Jeunesse

Dictionnaire fou du corps, Katy Couprie

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mercredi, 30 Janvier 2013. , dans Jeunesse, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Thierry Magnier

Dictionnaire fou du corps, novembre 2012, 243 pages, 33 € . Ecrivain(s): Katy Couprie Edition: Thierry Magnier

 

 

Projet incroyable et indispensable, le Dictionnaire fou du corps de Katy Couprie va étonner et séduire les lecteurs. Ce bréviaire du corps n’est ni absurde ni délirant, il jongle avec facétie avec la science et la morale, à la façon du fou qui divertit et instruit son public de ses énigmes et de ses devinettes. Il ouvre l’esprit en surprenant et en renversant les idées toutes faites. La diversité des techniques d’illustration employées fait de chaque page un véritable bijou tantôt réjouissant, tantôt insolite : dessins en couleur ou en noir et blanc côtoient gravures à l’ancienne, photographies et photomontages. Saluons en particulier les sublimes planches de la collection anatomique, tableaux tout en nuances et en contrastes.

Madame le lapin blanc, Gilles Bachelet

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Vendredi, 25 Janvier 2013. , dans Jeunesse, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Seuil Jeunesse

Madame Le Lapin blanc, octobre 2012, 32 pages, 15 € . Ecrivain(s): Gilles Bachelet Edition: Seuil Jeunesse

 

Avis aux lecteurs amateurs d’humour et de références parodiques ! L’illustre Gilles Bachelet s’empare d’une véritable légende de la littérature pour la jeunesse : le fameux lapin blanc d’Alice au Pays des Merveilles, cet animal pressé, obsédé par sa montre à gousset, qu’Alice tente de suivre dans son étrange voyage. Et bien, nous voilà bel et bien de l’autre côté du miroir, non pas celui d’Alice, mais celui des coulisses de ce conte. Allons y découvrir le quotidien et les tracas de Madame Le Lapin blanc, épouse incomprise du héros de Lewis Caroll.

Dans un journal sans concession, Madame Le Lapin blanc nous révèle qu’elle en a assez de gérer les soucis de sa tribu, seule, sans aide aucune de son mari trop occupé par ses obligations à la cour. Dans de grandes pages extrêmement fouillées et amusantes, se révèlent les caractères des membres de la famille : une adolescente qui change d’idée comme de chemise, des jumeaux « sages et réfléchis », une petite lapine assez angoissée, un lapereau excentrique et une petite dernière très braillarde. Il ne reste plus qu’à parler d’un certain chat qui a élu domicile chez les Le Lapin blanc : il est sournois, voleur, froussard, goinfre et transparent…

Noé Nectar et son étrange voyage, John Boyne

Ecrit par Cathy Garcia , le Mercredi, 02 Janvier 2013. , dans Jeunesse, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Iles britanniques, Gallimard Jeunesse

Noé Nectar et son étrange voyage, novembre 2012, illustrations Oliver Jeffers, traduit de l’anglais (Irlande) par Catherine Gibert, 255 pages, 13 € . Ecrivain(s): John Boyne Edition: Gallimard Jeunesse

 

 

Voilà un roman original et atypique qui aborde, avec grâce et imagination, un sujet aussi grave que la mort d’un parent. À contre-courant des mangas et des histoires truffées de gadgets high-tech. L’étrange voyage de Noé Nectar est doté de ce qu’on pourrait appeler un charme d’antan, renforcé par les illustrations en noir et blanc qui semblent sortir tout droit d’un vieux manuel scolaire. Un récit à tiroirs, renfermant bon nombre de surprises, qui, tout en épinglant quelques travers, porte à l’honneur des valeurs humaines comme le courage, la persévérance, l’amour du travail bien fait, l’entraide, l’engagement et l’importance de la relation humaine qui est bien plus essentielle que la réussite dans le monde extérieur. En effet, rien ne sert de courir vite, si nous n’arrivons pas à temps là où nous sommes réellement attendus par ceux qui nous aiment vraiment. C’est aussi un très bel hommage au travail des mains, à l’artisanat dans ce qu’il a de plus noble.

Tom Gates, tome 2, excuses béton, Liz Pichon

Ecrit par Cathy Garcia , le Lundi, 17 Décembre 2012. , dans Jeunesse, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Seuil Jeunesse

Tom Gates, excuses béton (et autres bons plan), 2012, traduit de l’anglais (GB) Natalie Zimmermann, mise en page par Anne-Cécile Ferron, 350 p. 12,50 € . Ecrivain(s): Liz Pichon Edition: Seuil Jeunesse

 

C’est qu’il était attendu ce tome 2 des aventures de Tom Gates, et c’est avec délectation que l’on se jette sur ce nouvel opus nommé Excuses béton (et autres bons plans). On y retrouve un Tom Gates fidèle à lui-même, ainsi que ses amis (Derek Fingle, Amy Porter) et ses ennemis (Marcus Meldrou, sa sœur Délia), et bien sûr ses parents et les fossiles (ses grands-parents) et Oncle Kévin, Tante Alice et les deux cousins jumeaux qui adorent, hélas, d’horribles films d’horreur, et puis le papa de Derek qui est très sympa mais avec qui il ne faut JAMAIS entamer une discussion au sujet de la musique (à moins d’avoir plusieurs journées à y consacrer), et bien d’autres personnages que nous avions déjà rencontrés dans le Tome 1, dont le professeur Fullerman et l’hyperactif Norman Watson, dont l’extrême agitation va devenir un atout de choix pour le groupe de Tom et Derek, les Clebszombies, car Norman, à la surprise de tous, va faire un excellent batteur ! Et c’est comme ça que nous assisterons au premier VRAI concert des CLEBSZOMBIES devant une foule en délire (ou presque) à la Maison de Retraite de la Verdure.

Un elfe tombé du ciel, Fougasse

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mardi, 11 Décembre 2012. , dans Jeunesse, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Iles britanniques, L'école des loisirs

Un elfe tombé du ciel, trad. de l’anglais par Agathe Pelterau-Villeneuve (J. Smith), octobre 2012, 50 p. 14,90 € . Ecrivain(s): Fougasse (Cyril Kenneth Bird) Edition: L'école des loisirs

 

Voici un petit bijou, une friandise délicieuse à goûter des yeux, droit sorti de la bibliothèque d’une maison de poupée royale et reproduit pour la première fois en français par L’Ecole des loisirs dans un format quelque peu augmenté : l’original faisant à peine 3 × 4 cm. Ce livre miniature doté d’une couverture élégante, de tranches dorées et d’illustrations naïves et colorées, raconte les aventures d’un elfe venu du ciel, qui atterrit mystérieusement au cœur de Londres et tente de retrouver « le chemin de son monde et de ses frères ».

Interpellé dans sa traversée de la ville et de Hyde Park par un gardien de nuit, voilà l’elfe conduit au poste. Face à l’incompréhension des agents, il ne parvient pas à se faire reconnaître comme elfe car pour eux, « il est inconcevable d’être ce qui n’existe point ». Logique imparable. L’elfe dégaine alors son attirail magique, grimpe aux murs et s’envole. Il finit par être libéré. L’un des policiers dissuade l’elfe de rentrer chez lui où il n’est qu’un individu banal et lui démontre qu’il a tout intérêt à demeurer parmi les hommes où il sera un être exceptionnel. Un à un, l’elfe exploite ses dons pour la danse, le chant, la peinture : il est acclamé et admiré.