Identification

Philippe Delerm - Vingt ans de bière…, Par Martine L. Petauton

Ecrit par Martine L. Petauton le 10.06.17 dans La Une CED, Les Chroniques

Philippe Delerm - Vingt ans de bière…, Par Martine L. Petauton

 

De « la première gorgée » bien sûr.

Vingt ans de Delerm, car, je n’ai pour ma part commencé cet étrange voyage en dès à coudre, et dans l’intersidéral – les deux, mon capitaine – qu’avec ce petit livre dont on fête à bon droit la parution chez L’Arpenteur en 1997.

Dans le titre « Et autres plaisirs minuscules », il y a de l’humilité, du modeste, presque de l’amateur sobre restant à sa place, chez le bonhomme – un gars comme tous nos copains ; même vie, mêmes valeurs. De la littérature ? Vous voulez rire, s’esclaffent certains ; à moins qu’autre chose ? Voyons un peu, pourquoi pas, disaient en se pinçant le nez quelques puristes ou donnés comme tels du moment ! Vingt ans après, ça reste à part (pour autant, ne se comptent plus les essais d’imitation) mais c’est bien l’ADN de la littérature qui s’inscrit sur les écrans du labo… et quand la science le dit !

Un bouquin qu’on a dans la main, qu’on se passe d’une génération à l’autre, petit – fait même pas peur à ceux qui lisent peu –, un de ces livres que jamais n’attaquera la poussière, car relu, soir de déprime ou pas, car ouvert, pour sentir ses « mûres », et autres « petits pois » écossés sur la nappe de l’enfance, écouter ou entendre le « bruit de la dynamo » et les voix à la Sautet assourdies, le soir, l’été. A supposer que la définition du mot – littérature – demeure ancré dans un champ simple, donc, immensément difficile : une histoire (ou plusieurs), des gens – un peu d’eux – des vrais, leur vie dans son entière épaisseur, mais dans un éclat de verre, leurs émotionnels, et là-dessus, là-dedans, peu importe, une écriture ; car l’écriture fait le Delerm, même ses opposants les plus déterminés auront du mal à ne pas en convenir : « …on pourrait presque manger dehors… c’est le presque qui compte. Sur le coup ça semble une folie. On est juste au début de Mars, la semaine n’a été que pluie, vent et giboulées… c’est bon la vie au conditionnel, comme autrefois dans les jeux enfantins – on aurait dit que tu serais… ».

 

Cette « première gorgée », ou « ces gâteaux du dimanche », ont gagné de bien curieux galons, au fil de « nos » lectures entassées telles strates archéologiques, avec leur numéro – cette année tant, cette autre, comme si l’on avait voulu voir si notre ressenti, notre émotion, notre bonheur (évidemment, comme la gorgée, fugace parti pour l’éternel) variait selon notre vieillissement, notre vie à nous, quoi… si la bière se révèle plus amère, ou – pire – éventée. Et non, juste une prise d’âge qui frise le vin de garde, ce qui, pour une bière, pourrait être un comble. Ça marche, en changeant, en s’adaptant, comme les films de Sautet, peut-être en mieux, car le piège des images ne gâte rien ici, comme les immenses livres d’Annie Ernaux – cette contemporanéité pointilliste – il y a aussi par moments de ces « Choses » de Perec. Ça fonctionne en nous, au point que ce retour du lire, quand on boit une bière, quand on ramasse des mûres, est une bien étrange et formidable alchimie…

« Octobre, ce vin chaud, cette mollesse douce de la lumière, quand le soleil n’est bon qu’à 4 heures, l’après-midi, que tout prend la douceur oblongue des poires tombées de l’espalier. Alors, il faut un nouveau pull. Porter sur soi les châtaignes, les sous-bois, les bogues des marrons, le rouge rosé des russules. Refléter la saison dans la douceur de la laine ».

On m’objectera – et j’en serai d’accord – que « ce » livre se conjugue au singulier, et qu’après, les Delerm n’ont pas forcément été de cet immense cru-là, loin s’en faut. Mais, une perle peut suffire, et le collier être superflu.

A votre belle et bonne santé, Philippe Delerm !

 

Martine L Petauton

 

La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, Philippe Delerm

 

  • Vu: 1473

A propos du rédacteur

Martine L. Petauton

Tous les articles de Martine L. Petauton

 

Rédactrice

Responsable du comité de rédaction

 

Chargée des relations avec les maisons d'édition

Présidente de l'association "Les amis de la Cause Littéraire"

Martinelpetauton@lacauselitteraire.fr

 

Professeure d'histoire-géographie

Rédactrice en chef du Webmag "Reflets du Temps"

Auteure de publications régionales (Corrèze/Limousin)