Identification

Trois gouttes de sang, Sadeq Hedâyat (par Tawfiq Belfadel)

Ecrit par Tawfiq Belfadel 06.09.19 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Asie, Nouvelles, Zulma

Trois gouttes de sang, 2019, trad. persan Gilbert Lazard, Farrokh Gaffary, 192 pages, 8,95 €

Ecrivain(s): Sadeq Hedâyat Edition: Zulma

Trois gouttes de sang, Sadeq Hedâyat (par Tawfiq Belfadel)

 

Iran doux-amer

Le recueil regroupe dix nouvelles. Oscillant entre vraisemblance et merveilleux, les nouvelles abordent divers thèmes.

Il y a d’abord la folie et la déraison des Hommes, dues à des faits qui paraissent banals. Un homme frôle la folie à cause de trois gouttes de sang dans le jardin. Un autre perd la raison à cause de la perte de sa femme qui jouait de la musique.

Il y a ensuite le pouvoir des femmes. Même si elles sont battues et bafouées, elles montrent leur pouvoir quand il le faut. Leur jalousie pousse au crime. « La sœur aînée » présente une jeune fille qui se suicide suite au mariage de sa sœur cadette.

En outre, les animaux sont omniprésents. Ils ne sont pas des objets figés ou des éléments de décor ; comme dans les fables, ils symbolisent des comportements humains et véhiculent des sagesses. Le recueil présente dans une nouvelle un chien qui perd son maître en suivant une chienne dont il était épris. Une autre nouvelle évoque un perroquet qui écoute son maître lui raconter son amour indicible qu’il cache à tout le monde.

Par ailleurs, le merveilleux est primordial dans le recueil. Cela rappelle les célèbres Mille et une nuits.La célèbre nouvelle Le trône d’Abou-Nasr raconte la ranimation de Simouyeh, un homme momifié par son épouse jalouse. Ce récit magique a inspiré Théophile Gautier pour son Roman de la momie.

Enfin, la poésie est le centre de ce recueil. Dans plusieurs nouvelles, l’auteur insère des vers nourris de sagesse. Un procédé qui lui permet de rendre hommage aux grands poètes soufis de la Perse d’antan comme Saadi.

Le livre se présente comme une mosaïque de thèmes et de genres divers où se mêlent la sagesse et la folie, l’amour et la haine, le pardon et la vengeance, la prose et la poésie, la fable et la parabole… Le recueil met en lumière un autre Iran que l’Occident ne connaît pas. Un Iran à la fois amer et voluptueux, magique par son étrangeté !

 

Tawfiq Belfadel

 

  • Vu : 338

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Sadeq Hedâyat

 

Sadeq Hedâyat, écrivain, traducteur de Kafka et de Sartre, né en 1903, part étudier en France en 1926. Il retourne en Iran puis séjourne en Inde et en Ouzbékistan soviétique. Esprit libre à l’œuvre très originale, il se donnera la mort à Paris en 1950.

 

A propos du rédacteur

Tawfiq Belfadel

 

Lire tous les textes de Tawfiq Belfadel

 

Jeune écrivain algérien de langue française, auteur de Kaddour le facebookiste (éd. Edilivre). A suivi des études de Lettres à l’université de Mostaganem.