Identification

Tout pour devenir une sorcière, Petit guide à l’usage des princesses qui s’ennuient, Myriam Dahman (par Myriam Bendhif-Syllas)

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 08.07.19 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Talents Hauts

Tout pour devenir une sorcière, Petit guide à l’usage des princesses qui s’ennuient, Myriam Dahman, février 2019, ill. Maurèen Poignonec, 80 pages, 12 €

Edition: Talents Hauts

Tout pour devenir une sorcière, Petit guide à l’usage des princesses qui s’ennuient, Myriam Dahman (par Myriam Bendhif-Syllas)

 

En compagnie de Philomène, sorcière professionnelle, vous allez apprendre à « voler sur votre propre balai », libérée de votre donjon et de toutes les activités barbantes que l’on vous impose pour faire de vous la princesse de conte de fées parfaite. Il n’y a qu’à suivre les conseils prodigués en dix étapes, clairs et efficaces, pour « tourner le dos à la vie de château » une bonne fois pour toutes !

De révélations cocasses en suggestions inédites, ce petit guide en réjouira plus d’une et plus d’un, sortant des cadres conventionnels de ce qu’une fille peut et doit être. En cela, la maison Talents Hauts poursuit son dynamitage systématique et bénéfique des clichés de genre. Pour ce faire, elle a eu recours à un sacré duo. L’autrice est une sorcière débridée à la verve haute, quant à l’illustratrice, elle prend grand plaisir à créer différents types de sorcières d’aujourd’hui, en mariant les origines, les influences… dans son chaudron.

Bon, venons-en aux faits : après avoir organisé votre évasion, il sera impératif de forger votre nouvelle identité. Il vous faut trouver un nouveau nom, un nom qui révélera « la sorcière que nous portons toutes en nous et qui ne demande qu’à sortir et lancer son ricanement grinçant sur le monde ! ». Tout ce qui compose votre personnage est entre vos mains : votre look, votre façon de parler… Aucune limite à votre imagination, soyez créatives !

Pour exercer votre profession dans de bonnes conditions, il est important de trouver un repaire adéquat et qui reflétera également votre style : marécage, caverne sombre, bicoque cachée dans les bois… Pour vous tenir compagnie, un familier s’impose. Votre cœur balance entre crapaud et serpent ? Pensez au dragon, fiable en toutes circonstances, quoiqu’un peu dangereux rapport aux flammes, mais unique !

Ensuite l’apprentissage de la magie peut débuter. Équipée du bon matériel, il vous sera proposé d’explorer différents domaines avant de trouver celui dans lequel vous excellez. Votre diplôme magique en poche, vous pourrez vous installer et vous faire connaître : une vie de sorcière s’ouvre à vous ! Qu’il ne tient qu’à vous de vivre, là maintenant !

Les dessins réalisés en associant l’encre et les crayons de couleurs alternent traits nets et des contours plus brouillons créant un dynamisme qui correspond à l’élan éprouvé par les sorcières en devenir. Des couleurs tranchées dominent : le noir de certaines chevelures, la robe rouge de la sorcière asiatique, le vert profond d’une couverture recouverte de cafards, le jaune vif du costume de la sorcière au dragon, repris dans les encadrés et la tranche du livre. Un rose plus léger, un roux, des ombres reprenant le vert sont estompées afin de mettre en valeur les éléments précités.

Le format de l’album, presque un livre de poche, en fait un manuel à emporter partout avec soi. Petit mais épais, 80 pages pour un livre illustré c’est permettre à l’illustratrice de développer pleinement son univers. L’image n’est pas ici un ajout pour rendre le tout moins austère. Elle raconte sur de pleines pages, ou en des vignettes très libres, des éléments qui ne sont pas dits dans le texte. Avec humour et liberté, elle montre une future sorcière s’échapper de sa chambre, une moue de défi aux lèvres ; les expériences ratées de l’apprentie sorcière qui voit ses cheveux transformés en serpents roux ; la boutique du fournisseur de matériel magique et ses multiples recoins…

La lecture de Tout pour devenir une sorcière va susciter des vocations et provoquer bien des rires. Alors à vos balais, sorcières !

Guide à partir de 8 ans.

 

Myriam Bendhif-Syllas

 

Myriam Dahman, née en 1986, est autrice pour la jeunesse et bloggeuse, et a plus d’un projet dans son chapeau de sorcière.

Illustratrice pour la presse et l’édition jeunesse, Maurèen Poignonec, née en 1992, a étudié aux Beaux-arts de Versailles, aux Arts décoratifs de Strasbourg et au Lycée des Arts graphiques Corvisart à Paris. En janvier 2015, elle figure parmi les 10 jeunes talents du Festival de la BD d’Angoulême.

 

  • Vu : 275

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.