Identification

Sous le règne de Bone, Russel Banks

Ecrit par Alexandre Muller 03.12.11 dans La Une Livres, Actes Sud, Recensions, Les Livres, Roman, USA

Sous le règne de Bone (1995), Babel Actes Sud, 9,50 €, 438 p.

Ecrivain(s): Russel Banks Edition: Actes Sud

Sous le règne de Bone, Russel Banks


Le narrateur porte un mohawk, quelques piercings, et s'oriente avec peu de repères. Mère et beau-père alcooliques, père absent depuis ses 5 ans, sa vie n'est pas un long fleuve tranquille. A 14 ans, Chappie est à fond dans la fumette. Comme il n'a pas beaucoup d'argent pour payer son herbe (sa came dit son alcoolique de beau-père) il chaparde chez lui des trucs à revendre. Quand son beau-père s'en aperçoit, c'est la crise. Une porte claque, l'ado s'installe chez son pote Ken qui vit dans une espèce de squat partagé avec une bande de bikers toxicomanes.

Chappie n'est pas un si mauvais garçon, il désire recoller les morceaux avec sa mère. Pour lui faire un cadeau de Noël et comme il n'a toujours pas assez d'argent, il vole dans un magasin et se fait attraper. Un piège se referme. La grande bascule de son existence.

Chappie part pour de bon et sa route le mène d'aventures en évenements violents, de rencontres (de très belles rencontres et de beaucoup plus mauvaises) en expériences spirituelles, entre folie magie transe et sagesse, des États-Unis à la Jamaïque.

« De toute évidence elle ne me reconnaissait pas, maintenant que mes cheveux avaient repoussé et que je n'avais plus ni mohawk ni anneaux dans le nez et les oreilles, toutes choses qui autrefois avaient permis aux gens de ne pas vraiment me regarder et de ne pas voir mon visage tel qu'il est – ce qui, bien sûr, était le but recherché. »

Ce propos de Chappie est assez révélateur. Mohawk, percing et marque corporelle sont des signes d'identité*. « Sous le règne de Bone » parle de l'adolescence avec ses prises de risques, sa quête d'identité, son besoin d'auto-détermination, ses expérimentations.

Avec son voyage Chappie mue comme le serpent perd son ancienne peau pour grandir.

En animant ce jeune homme torturé, observateur, doué d'un don pour embobiner les adultes, qui à chaque choix pèse le poids ses actions, Russell Banks prouve sa maîtrise de l'art de rendre avec réalisme des situations romanesques extrêmes.


* Allusion faite au livre du sociologue strasbourgeois David Le Breton publié chez Métailié « Signes d'identité : tatouages, piercing et marques corporelles ».


Alexandre Muller


  • Vu : 2231

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Russel Banks

Né en 1940 en Nouvelle-Angleterre, en 1998 il a été nommé membre de l'American Academy of Arts and Letters. De février 1998 jusqu'à 2004, il succède à Wole Soyinka en devenant le troisième président du Parlement international des écrivains créé par Salman Rushdie. Auteur d'American Darling, Affliction, De beaux lendemains...


A propos du rédacteur