Identification

Sélection naturelle, un roman capitaliste, Alexandre Grondeau

Ecrit par Laurence Biava 12.03.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman

Sélection naturelle, un roman capitaliste, Editions La lune sur le toit, janvier 2014, 229 p. 18 €

Ecrivain(s): Alexandre Grondeau

Sélection naturelle, un roman capitaliste, Alexandre Grondeau

 

 

Alexandre Grondeau revient un peu plus d’un an après Génération H avec un second livre tout aussi brillant, harnaché, et insolent !

L’histoire se passe entre Nice et Paris. Jean, Yan, John vivent trois quotidiens différents en raison de leurs trois parcours professionnels opposés. Jean est un retraité pour qui les jours sont comptés. Il arpente quelques troquets le soir, refait le monde avec des badauds de passage et sa dernière volonté consiste à souhaiter mourir en Corse. Il y a John, avocat d’affaires dans un grand cabinet parisien susceptible de devenir l’un des avocats les plus en vue et pour qui la pression est permanente au point de déborder sur sa vie personnelle. Enfin, on croise Yan, jeune délinquant niçois, dealer empêtré dans ses contradictions et paradoxes, pour qui la vie n’est faite que d’embrouilles et de galères. Chaque chapitre est consacré à l’évolution de chacun des trois, chaque fois dans son univers.

Ces trois antihéros ont en point commun d’être arrivés à un moment clé de leur vie. Ils se débattent dans les contradictions de la société de consommation, en essayant d’échapper à leur condition et à l’absurdité de leur vie moderne. Ils se retrouvent seuls face à des choix qui mettent leur conscience et leur intégrité à rude épreuve. Ce roman évoque le tragique et la médiocrité de la condition humaine en s’attachant aux caractères délétères de notre société de consommation. Les personnages aux profils réalistes se débattent dans la violence de la société actuelle, souvent injuste, souvent indifférente, et où chacun se demande comment il peut s’en sortir sans « écraser » l’autre. Les scènes sont palpitantes, décrites avec une belle énergie. Dopées avec force détails et un registre linguistique souvent abrupt qui rend les situations que vivent ces personnalités criantes de vérité.

Ce que Grondeau veut signifier, par sa fine observation de l’époque, c’est que, selon le moment et les intérêts, nos comportements changent, passant de l’humanisme à la grande amoralité. Il cherche à montrer combien tous ces besoins, toutes ces actions qui nous gouvernent passent très souvent par un nécessaire rapport de force dont personne ne sort indemne. Chaque anti-héros de ce long roman est ainsi confronté à un moment précis aux autres et à leurs vices. La question à se poser est : jusqu’où suis-je capable d’aller pour conserver ma liberté ? Où se situent exactement mes propres choix ? Qu’attends-je de mes relations avec autrui ? D’une manière générale, Alexandre Grondeau dénonce avec ce récit des destins, des aventures entremêlées, des états d’âme, des valses hésitations, des lâchetés, les postures victimaires et complaisantes… Si le déroulement de l’intrigue est inattendu, Sélection naturelle, qui se veut être le reflet de la société contemporaine, contient aussi quelques propos caricaturaux, notamment sur l’affect intime qui nous ferait toujours osciller entre auto-destruction et destruction.

Grondeau s’aventure depuis deux livres et avec beaucoup de talent dans la dénonciation de la morale de notre système de consommation dont nous sommes tous victimes et profiteurs. Ce second livre, noir, jubilatoire, et a-moral, aborde également de front notre liberté de conscience ou autrement dit : comment renier l’humanité la plus élémentaire pour frapper « l’ennemi » au moment le plus inattendu ?

Un grand livre..

 

Laurence Biava

 


  • Vu : 1958

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Alexandre Grondeau

 

Alexandre Grondeau est Maître de Conférences, géographe à l’Université Aix-Marseille, globe-trotter. Inspiré par Harrison, Céline, Saramogo, Asimov ou encore Orwell, il est passionné par les mouvements underground et par la contre-culture. Depuis plus de 10 ans, il est par ailleurs critique musical, spécialiste des musiques jamaïcaines et écrivain. Auteur de 3 romans.

A propos du rédacteur

Laurence Biava

 

Tous les articles de Laurence Biava

 

Rédactrice

 

Titulaire d'une licence de lettres classiques, romancière, chroniqueuse littéraire auprès de BSC News, Unidivers.org, et Présidente de Collèges littéraires des Prix Rive Gauche à Paris et Prix littéraire du Savoir et de la Recherche. Deux romans parus : l’un,  en septembre 2010 Ton visage entre les ruines chez In Octavo Editions, l’autre en juin 2014 Amours mortes aux Editions Ovadia. Le troisième livre – Mal de mer -, Journal de Bord écrit en hommage aux victimes du tsunami asiatique de décembre 2004, paraît pour l’été 2015.
Enfin, un Recueil de Nouvelles Rive gauche à Paris – la Rive gauche en toutes lettres - initié par le Collège du Prix Rive gauche à Paris en 2013 ainsi qu’un quatrième livre En manque – troisième roman – paraîtront, selon toute vraisemblance, au second semestre 2016.

Ouverture d’un site littéraire personnel (site, pas blog) le 20 août 2015 pour la rentrée littéraire de septembre prochain.