Identification

Rivages intimes, Thierry Radière & Marc Decros

Ecrit par Vincent Motard-Avargues 29.11.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Arts, Récits

Rivages intimes, octobre 2014, 96 pages, 22 €

Ecrivain(s): Thierry Radière & Marc Decros

Rivages intimes, Thierry Radière & Marc Decros

 

Un couple s’aime. Jusque là, rien de bien exceptionnel, rare. Mais ce couple écrit. On en connaît d’autres, et certains prestigieux.

Pourtant, ce couple a ceci de particulier que, si l’un est publié, l’autre ne l’est pas, ne le souhaite pas vraiment, même si, même si… elle en rêve, ne croit pas tout à fait que cela lui soit possible, que son écriture touche l’autre, le lecteur, le vrai lecteur, pas celui, passager, qui feuillette par instants, volage, léger ; non, le lecteur assidu, gourmand, vorace, qui ne se contente pas de mets ordinaires, attend un goût de révolution lettrée. Élitisme ? Non, exigence… de soi, surtout. Elle veut atteindre la surface de son rêve, pas nager sous la ligne de l’ordinaire.

Et lui, qui est publié, faisant sciemment fi de ces mêmes réflexions ; lui, tente de toutes ses forces, c’est-à-dire avec une insistante discrétion, de démontrer à sa femme que le style, en littérature, la grandeur du style tient plus en l’authenticité de l’auteur, qu’en sa manière d’appuyer une attitude formelle.

Mais est-ce bien là l’important ? L’écrivain parle à son écrivaine de femme, certes, pourtant il faut aller plus loin, plus intensément s’inscrire entre les mots, dans ces proses courtes, sobres, mêmement intenses que Thierry Radière distille, avec cette idée que ce n’est peut-être pas de la fiction, peut-être bien de la poésie, peut-être un roman fragmentaire, où les héros ont des noms et des corps qu’on peut tout à fait savoir et ce, même si on ne connaît pas l’auteur, sa vie, sa famille.

Ce sentiment ambigu est amplifié par cette association entre mots et images que le livre propose ; magnifiques photos parfois abstraites, des fois figuratives, toujours en noir et blanc, d’une profondeur évidente, où Marc Decros distille des clés pour l’écrit, voire, aussi, des énigmes complémentaires : quel est le lien entre ce surfeur sur la vague, et ce couple qui s’aime ? que veut dire ce mouvement dans le sable, quand il est question de trouver un sens à l’écrit ?

Est-ce un livre sur le fait d’écrire ? d’être publié ? d’être aimé ? d’être encouragé ? d’être compris ? ou un livre sur tout ça et même plus ? Rien n’est expliqué, démontré. Si l’on doit trouver un lien entre cet opus et les précédents travaux de Thierry Radière, c’est bien celui-ci : l’écrivain questionne, le lecteur se questionne.

 

Vincent Motard-Avargues

 


  • Vu : 1560

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Thierry Radière & Marc Decros

 

Marc Decros : Il vit à Fontenay, mais son domicile, c'est son clavier d'ordinateur où il revient sans cesse... Où chaque matin, il pose ses doigts et leur livre ses pensées, ce qui le touche. Sa boîte aux lettres, c'est Facebook. Dans Rivages intimes, il écrit une longue lettre d'amour, touche à l'universel. Son récit parle à tout le monde, il partage.

Thierry Radière, prof d'anglais, aime le français et la littérature. Jongleur de mots, il décrit son quotidien, celui de son couple en retenant les couleurs et les gestes poétiques. Ainsi, avait-il, au printemps dernier, écrit son manuscrit qu'il cherchait à publier. Mais cette fois, il a tendu la main vers un ami, Marc Decros, passionné de photographie depuis une vingtaine d'années.

A propos du rédacteur

Vincent Motard-Avargues

 

Vincent Motard-Avargues, né à Bordeaux où il vit et travaille, pratique peinture, photo et musique en amateur ; a créé la revue en ligne Ce Qui Reste ; a publié trois livres : Recul du trait de côte, éditions de la Crypte, 2014, Si peu, tout, éditions Éclats d’encre, 2012, Un écho de nuit, éditions du Cygne, 2011, etc. ainsi que quatre plaquettes, dont trois chez Encres Vives ; puis une trentaine de participations à des revues/anthologies/sites collectifs.