Identification

Réponds correctement !, Eva Janikovszky

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 04.02.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse, Pays de l'Est, La Joie de lire

Réponds correctement !, illustrations de Lászlò Réber, traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly, septembre 2012, 40 pages, 12,20 €

Ecrivain(s): Eva Janikovszky Edition: La Joie de lire

Réponds correctement !, Eva Janikovszky

 

« Quand on me pose une question, je sais que je dois donner la bonne réponse » se dit le petit garçon de cet album vif et impertinent. La difficulté, c’est que ses réponses conviennent rarement aux adultes. De plus les questions d’adultes sont rarement pertinentes et intéressantes. En résulte un calvaire de tous les instants pour l’enfant partagé entre l’envie de bien faire et ses propres désirs. « Réponds correctement » lui intime-t-on ! Mais quelle est la réponse correcte à « Tu peux me dire pourquoi tu brailles ? », « Qu’est-ce que tu veux manger demain, mon lapin ? », « Alors, quoi de neuf ? »…

L’enfant est fasciné par le langage des adultes où existent mille et une façons de dire oui, non et bonjour. Il ne sait jamais comment les satisfaire, sans s’attirer reproches, moqueries ou réprimandes. Que peut-il répondre aux invités lorsqu’ils lui demandent s’il préfère son papa ou sa maman ? s’il aime l’école ou ce qu’il veut faire plus tard ? Alors le petit garçon se tait et il sait que ce n’est pas la bonne réponse.

Heureusement, il y a Monsieur Charly, son voisin. Lui, il a toujours le temps, il répond à toutes les questions et ne pose pas de questions sans réponse. Lui, il veut savoir le genre de livres que l’enfant préfère, quelle est la couleur de l’eau ou quel est le nom qu’il donnerait au bébé hippopotame qui vient de naître au zoo. Avec de telles questions, le garçon s’en retourne interroger sa famille qui parvient à lui expliquer le sens des questions qu’elle lui pose. Tout s’éclaire et le voilà en passe de devenir grand, prêt à apprendre tous ces mots que maîtrisent les adultes. Mais il se promet de ne jamais oublier comment parler aux enfants et de leur poser les bonnes questions.

Eva Janikovszky confronte avec une grande finesse l’esprit enfantin à la logique des mots d’adultes, dans un parcours d’apprentissage où affleurent des sentiments forts et de beaux moments de poésie. Les dessins naïfs de Lászlò Réber nous offrent la vision enfantine du petit garçon et un contre-point plein d’humour à l’histoire racontée. Les couleurs sont tranchées, les traits de crayon volontairement simples et appuyés. Plusieurs scènes prennent vie au sein d’une même page donnant une grande vivacité à l’ensemble.

Les enfants se reconnaîtront sans peine dans ce personnage nostalgique et lucide, les adultes réfléchiront à deux fois avant d’ouvrir la bouche pour discuter avec un enfant et se rappelleront qu’ils « ont de la chance, car ils ont réponse à tout et connaissent plein de jolis mots » dont il faut se servir à loisir. Car il n’y a pas de réponses justes ou correctes, seulement de bonnes questions.

 

Album à partir de 6 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 1597

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Eva Janikovszky

 

Eva Janikovszky (1926-2003) est une écrivaine et poétesse hongroise. Elle a écrit plus d’une trentaine de livres pour enfants et adultes. Présidente de l’International Board on Books for Young People de 1978 à 1995, elle a reçu de nombreux prix dont le prix Kossuth en 2003 pour l’ensemble de son œuvre.

Lászlò Réber (1920-2001) est un graphiste et illustrateur hongrois. Les textes d’Eva Janikovszky et d’Ervin Lazar sont indissociables de ses dessins.

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.