Identification

Questions d'importance, Claude Ponti

Ecrit par Didier Bazy 11.05.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Poésie, publie.net

Questions d'importance. Publie.net, Collection Temps Réel, 2 mai 2012, 2,99 €

Ecrivain(s): Claude Ponti Edition: publie.net

Questions d'importance, Claude Ponti

Mai 2012. L’anaphore est à la mode. De ce livre des questions, entre Jabès et Jabberwocky, pousse un intermède au milieu, coupant comme l’herbe les deux plans d’immanence interrogative de l’ouvrage :

Qui pour la première fois a nommé le ventre ?

Qui pour la première fois a nommé le dos ?

Qui pour la première fois a nommé le pubis ?

Qui pour la première fois a nommé le pénis ?

Qui pour la première fois a nommé la vulve ?

Qui pour la première fois a nommé le front ?

Qui pour la première fois a nommé la bouche ?

Et l’extraction est trop faible : il faut insister sur les pouvoirs de la répétition, des ritournelles, litanies insistantes, prières plus laïques les unes que les autres.

Question-réponse-re-question : suivre le fil différenciateur d’une identité source, la mère. Gare aux mères œdipiennes. Paradoxe de la Sainte-Vierge et de la première poule et du premier œuf. Qui donc est la première mère ? Chacune d’entre les mères et pourtant la raison de la pomme n’en veut qu’une, nue et pleine, vide et originaire.

 

Quel regard a eu la première mère sur le premier bébé ?

Fut-elle une mère maternelle, aimante, indifférente, possessive, abusive, lâche, courageuse, nourricière, au foyer, travailleuse, exploitée, sous X, faible, efficiente, choyante, instinctive, protectrice, vigilante, dispendieuse, superficielle, folle des soldes, lointaine, proche, guerrière, fusionnelle, tutélaire, vertueuse, effacée, économe, effarée, affirmée, consolatrice, sournoise, répétitive, perverse, admiratrice, abandonnatrice, financièrement indépendante, autonome, vigilante, castratrice, arrogante, tendre, allaitante, généreuse, sacrificielle ?

Fut-elle une mère ?

Question ouverte.

 

L’édition numérique permet ici tout particulièrement la multiplicité des entrées, des sorties, des balayages, des retours. L’ordre n’intervient qu’à la fin, à la limite de toutes les lectures non-linéaires possibles. Elle propulse les excroissances du sens et ne conserve son azimut que par la rigueur d’une stylistique maîtrisée : lancinantes anaphores.

« … premières armes numériques pour un des plus grands illustrateurs et inventeurs français du livre jeunesse… mais attention, ce n’est pas un texte à lire aux enfants, pas tout entier » dit François Bon.

C’est sans doute là quasiment l’essentiel.

 

Allons pour l’eau à la bouche et pour aller toujours plus loin :

Qui avait l’âge de pierre ?

Avant les précurseurs, qui ? Avant les précurseurs qui y avait-il ? Avant Lucie, avant Toumaï ? Où sont les poèmes orang-outang ? Les chants des morts chimpanzés ? Comment la vie pourrait-elle nous donner une âme si nous n’en donnons pas à la palourde ? Qui sont les Lucie et Toumaï de la palourde ? De quel droit le pouce est-il opposable ?

Aujourd’hui, de qui le rire est-il le plus propre ?

De qui se moque-t-on ?

Comment font-ils tous ? Tous, toutes, une fois saisie l’ampleur de la perte, l’immensité de l’abîme, une fois entrevue la désertification totale, l’immédiateté de l’irrémédiable, une fois ressentie la fin de soi, l’effacement radical de la conscience, la fin de tout souvenir, de toute expérience, la fin de tout souvenir de toute expérience, la fin de toute présence de soi, la fin de toute absence de soi, de toute conscience de quoi que ce soit, l’absence définitive de toute conscience de quoi que ce soit, une fois ressenti ce déchirement, ce violent vertige vide, cette éradication, cet arrachement de toute pensée, de toute accumulation, une fois cette certitude entre-vécue de l’impossibilité d’avoir la moindre conscience de toute impossibilité, de n’être plus rien de concevable et de n’avoir plus rien pour concevoir l’inconcevable de n’être rien, une fois saisie l’ampleur de cette absolue perte de soi, une fois saisi cette absolue certitude, comment font-elles toutes, comment font-ils tous ?

Claude Ponti offre un ouvrage de grand partage.

 

Didier Bazy


  • Vu : 5697

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Claude Ponti

Claude Ponti est né à Lunéville, en Lorraine en 1948. Il a fait des études de lettres et d’archéologie à Strasbourg et les Beaux-Arts à Aix. A partir de 1969, il vit à Paris où il étudie le dessin, la peinture et la gravure et où il exerce divers métiers d’appoint. Il travaille dans la presse, à L’Express, Le Monde… Peintre, dessinateur de presse, auteur-illustrateur, il crée son premier livre pour enfants en 1985 pour sa fille Adèle. Il s’agit de L’Album d’Adèle qui paraît chez Gallimard et qui rencontre un vrai succès. Depuis, il nous entraîne dans un monde poétique et plein d’humour au fil de ses nombreux albums qui sont autant d’invitations à la rêverie. « Dans tous les albums de Claude Ponti il y a un itinéraire et des métamorphoses, un esprit à la Lewis Carroll… » Anne Diatkine, Libération, 1er décembre 1994. Il est l’auteur de trois romans pour adultes, Les Pieds-Bleus (1995) Est-ce qu’hier n’est pas fini ? (1999) et Le monde, et inversement (2006) aux Editions de l’Olivier. Il a reçu un Prix Sorcières Spécial en 2006 pour l’ensemble de son œuvre.

A propos du rédacteur

Didier Bazy

 

Lire tous les articles de Didier Bazy

 

Co-fondateur de La Soeur de l’Ange (Ed. Hermann)

Co-fondateur de la Cause Littéraire

Editeur du 1er texte de HD Thoreau en Français

– Préfacier chez Pocket (Molière, Corneille)

– Deleuze et de Cuse (Collectif) Aux sources de la pensée de Deleuze. Vrin, 2005) dir : Stéfan Leclercq

– Après nous vivez (G S Editions, 2007)

– Brûle-gueule (Ed Atlantique, 2010) préface de Michel Host

– Thoreau, Ecrits de jeunesse (bilingue. Ed de Londres, 2012) préface de Michel Granger

L’ami de Magellan (Belin Jeunesse, 2013) sélectionné 2014 prix roman historique jeunesse

– Cendres    (Publie.net, 2015)

– Traitements de textes ( Ed. de Londres 2015 )
– Explorateurs, qui êtes vous ? (Ed. Bulles de savon 2016)

Sélection 2018 prix Michel Tournier Jeunesse

– Savants, qui êtes-vous ? ( Ed. Bulles de savon, diff-distr Flammarion )2017

à paraître 2018

– Péguy internel