Identification

Post-punk, no wave, indus & noise ... Philippe Robert

21.05.11 dans La Une Livres, Recensions, Les Livres, Essais, Le Mot et le Reste

Post-punk, no wave, indus & noise, chronologie et chassés croisés, 296 p., 20 €

Ecrivain(s): Philippe Robert Edition: Le Mot et le Reste

Post-punk, no wave, indus & noise ... Philippe Robert

Le post-punk : une manière de révolution musicale qui, certes, s’étaie sur la révolte du punk, en perpétue l’esprit do it yourself, mais qui, surtout, l’excède.
En interrogeant la matière sonore même, voire son support : qu’est-ce qu’une chanson ? Qu’est-ce qu’un instrument ? En analysant la pertinence de l’opposition (que réfute Luigi Russolo dans L’Art des bruits) entre son et bruit – le bruit devient alors « une composante possible », prend aussi une dimension politique en tant que rupture avec la musique qui constitue « un énième attribut du pouvoir et un lien de domination de ses sujets ».
D’où une certaine forme de déconstruction (qui n’est pas sans rapport avec l’art abstrait) de la mélodie, puis la quête d’un état pré-harmonique.
Ainsi de la no wave, très arty s’il en est, new-yorkaise d’essence, considérée telle « une exacerbation de ce que le rock contenait jusque-là de sauvagerie ».
Ainsi de la musique industrielle qui produit « un véritable mur de bruit blanc, fait de masses sonores écrasantes au point de ressembler à une sorte de silence paradoxal », peint « des paysages en fusion », invente « des martèlements infernaux allant sans cesse crescendo ».

Jusqu’au noise qui, au-delà de ses paroxysmes soniques, de ses dévastations dionysiaques, de ses extases, légitime définitivement le bruit, comme positivité et non plus comme subversion.
S’il est étude et analyse, Post-punk, no wave, indus & noise, est également spicilège où sont colligés, avec érudition, plus d’une centaine de groupes, d’albums sortis entre 1978 et 2010 : de Père Ubu à Whitehouse, SPK, Section 25, The Wake, en passant par Throbbing Gristle, James Chance and the contorsions, Masonna, Magazine, Hijokaidan, DNA, Marquis de Sade…
Rien que du bon. Rien que du bonheur.

 

Arnaud Bordes


  • Vu : 2651

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Philippe Robert

Notamment ancien collaborateur des Inrockuptibles, Mouvement, Octopus et Revue & Corrigée, a publié six ouvrages chez Le mot et le reste, dont Rock, Pop, un itinéraire bis en 140 albums essentiels, Musiques expérimentales et Hard’n’Heavy, 1978-2010, Zero tolerance for silence avec JeanSylvain Cabot. On lui doit aussi deux disques avec Thurston Moore et Lee Ranaldo de Sonic Youth.