Identification

Peut-être mais

Ecrit par Colette Daviles Estinès 06.09.13 dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

Peut-être mais

 

 

 

Dessous les frondaisons des îles révélées

Chercher l’or lisse et l’ambre

Des lumières à venir

Une trace de soleil éventré

Déversé

J’ai peut-être rêvé ce lambeau de chemin

Là dénoué

Ce coton de ciel pourpre

Ces griffures de ronces

Et de rosiers mêlées

Mais la couche d’un chevreuil

Au creux de l’arbre mort

 

J’ai peut-être rêvé les brindilles foulées

Et l’antre abandonné

Où je venais enfouir l’horizon à mon tour

Sauve/garder ce qu’il restait de moi

Chaque fois, chaque foi j’y croyais

Une idée de sentier l’été

Aux poussières soulevées

Peut-être j’ai oublié

 

Une idée de mistral aura tout emporté

Peut-être

 

Mais un velours poivré

De menthe dans la bouche

 

Colette Daviles Estinès (avril 2011)

  • Vu : 1873

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Colette Daviles Estinès

Tous les textes de Colette Daviles Estinès


Rédactrice

 

Naissance au Vietnam, enfance en Afrique. Anciennement paysanne, aujourd'hui citadine.

Elle puise son inspiration dans un sentiment de perpétuel exil.

Quelques textes publiés à La Barbacane ainsi que dans la revue en ligne LE CAPITAL DES MOTS