Identification

Peur Express, Jo Witek

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 11.03.12 dans La Une Livres, Les Livres, Actes Sud Junior, Recensions, Jeunesse, Polars

Peur Express. Février 2012. 323 p. 14,50 €

Ecrivain(s): Jo Witek Edition: Actes Sud Junior

Peur Express, Jo Witek

Un bon thriller, c’est déjà quelque chose, ça vous cloue, ça vous colle la frousse, ça vous donne des sueurs froides et vous dévorez les pages comme un addict s’envoie sa dose. Mais un bon thriller qui se termine et se métamorphose en autre chose, c’est inédit, ça vous secoue les méninges après avoir joué avec vos sensations primitives, ça vous emporte au-delà de vos attentes.

Peur Express joue au lecteur ce sacré bon tour et on en redemande. Le thriller pour commencer : un roman choral dans un train où se font entendre successivement une conductrice de TGV, un contrôleur et six passagers adolescents qui ne se connaissent pas. Le pénible voyage ferroviaire une veille de Noel tourne au cauchemar lorsque le train se trouve bloqué sur un pont. Dans la première rame privée d’eau, de chauffage et de lumière, on risque l’émeute. Mais cela n’est rien en comparaison des phénomènes qui s’abattent sur nos protagonistes : un concentré de paranormal à glacer le sang. Fantôme d’un bourreau cru disparu, hallucinations faisant surgir un visage d’outre-tombe, un serial-killer ou un vampire séducteur se livrant à des rites sataniques, résurgence d’un ancien nazi toujours en quête d’une victime juive…

« C’était fou ce qui s’était passé cette nuit et les voyageurs de la rame 2 avaient bien du mal à croire à toutes ces histoires de la rame 1. Pourtant, certains d’entre eux durent admettre que quelque chose ne tournait pas rond quand ils entendirent une femme hurler. »

Cet incroyable déferlement de violence n’est rien comparé à la violence qui habite ou qui hante les personnages. Dans ce train, chacun des jeunes gens se retrouve confronté avec ses peurs les plus archaïques, ses démons refoulés, ses angoisses. Seuls les liens qui se tisseront entre eux et les deux adultes leur permettront d’en réchapper et de se « guérir » de tout ce qui les entravait. Mais, pour les témoins et les enquêteurs, les faits ne recoupent pas les dires des ados : une voiture bar saccagée et brûlée, des agressions… « Il n’existait pas une seule version de l’histoire de cette nuit d’enfer, mais une foule d’anecdotes individuelles, une sorte de patchwork de vérités. » Qui a raison ? Que s’est-il véritablement passé dans ce train ?

Disposant discrètement les indices, délivrant l’essentiel en quelques mots feutrés, l’écriture de Jo Witek saisit tous ces moments de basculement, ces frontières inouïes où l’étrange s’impose dans un réel qui n’est pas aussi tranquille que l’on veut bien le croire. Elle trace avec habileté les portraits de ces personnages où la fêlure affleure derrière les masques affichant la normalité, où la moindre confrontation aux autres relève d’un calvaire sans cesse renouvelé.

Je ne dirai rien de la deuxième partie du roman si ce n’est qu’elle égale la qualité de la première et qu’elle est tout simplement passionnante. Vous insistez… une précision alors : une enquête au cœur du paranormal, un questionnement sur ce que l’humain a encore à découvrir en lui. Mais cela suffit.


Courez chez votre libraire vous faire peur !


Roman à partir de 13 ans


Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 3505

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jo Witek

Jo Witek est comédienne et conteuse. Elle se tourne vers l’écriture d’abord pour le cinéma, en tant que scénariste et lectrice avant de travailler pour la presse. Depuis 2009, elle écrit particulièrement pour les adolescents : des documentaires (Le Dico de la jeune fille (2009) ; Tout savoir sur le sexe (2009) et des romans (Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser (2009) ; En un tour de main (2010).

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.