Identification

Nos ancêtres les Gaulois, Jean-Louis Brunaux

Ecrit par Yan Lespoux 30.07.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Essais, Points

Nos ancêtres les Gaulois. 327 p. 9 €. Points Histoire. Juin 2012.

Ecrivain(s): Jean-Louis Brunaux Edition: Points

Nos ancêtres les Gaulois, Jean-Louis Brunaux

 

« Nos ancêtres les Gaulois… ». Que voilà une phrase que tous les Français, jeunes et moins jeunes ont entendu. La plupart, d’ailleurs l’ont entendu en dehors de l’école même si, de fait, c’est bel et bien à un cours d’histoire que l’on serait tenté de la rattacher. Mais les leçons d’histoire de la Troisième République ont laissé des traces. Tout comme Astérix, d’ailleurs. Faisant des Gaulois un élément de notre imaginaire collectif, un lieu de mémoire tel que pensé par Pierre Nora, plus qu’un véritable objet  d’Histoire pour le Français moyen. De là un certain nombre de stéréotypes entrés avec forces dans notre mémoire collective : des grands blonds vêtus de braies, combattants rugueux, vivant dans des huttes au milieu des forêts où ils chassent le sanglier entre l’érection de deux menhirs et ne craignant qu’une chose : que le ciel leur tombe sur la tête.

 

Ce sont ces idées reçues que Jean-Louis Brunaux propose de revisiter à la lumière des textes antiques et des sources archéologiques les plus récentes, nous permettant de découvrir une Gaule parfois proche, parfois éloignée, de ces stéréotypes.

Ainsi revisite-t-on avec un regard critique l’historiographie pour lever le voile sur ces Gaulois, leurs croyances, leur façon de vivre, leurs échanges avec les autres peuples et en particulier avec les Grecs et les Romains. On découvre un peuple de guerriers, certes, mais aussi d’agriculteurs et d’artisans particulièrement évolués dont les apports aux civilisations voisines sont loin d’être négligeables, des organisations politiques qui n’ont rien à envier aux peuples voisins et des croyances et un art bien plus complexes que ce qu’aurait pu nous laisser deviner la bande-dessinée la plus célèbre de France.

 

Ordonné en une quinzaine de chapitres qui sont autant de questions que nous nous sommes posées ou aurions pu nous poser (La Gaule est-elle la France ? Les Gaulois ont-ils tout appris des Romains ? Des sacrifices humains ? etc) ce livre de vulgarisation particulièrement rigoureux peut se picorer au gré des envies ou des besoins du lecteur et représente sur le plan de la science historique offerte au grand public une œuvre salutaire. Pour ce qu’il nous dit des Gaulois, mais aussi pour ce qu’il nous dit de la manière dont, de César à la Troisième République et bien entendu à aujourd’hui, ont peut instrumentaliser l’histoire dès lors que les historiens n’ont pas saisi le sujet à bras le corps. Un ouvrage édifiant.

 

Yan Lespoux


  • Vu : 2918

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jean-Louis Brunaux

Né en 1953, Directeur de recherche au CNRS, au laboratoire d'archéologie de l'ENS, Jean Louis Brunaux a dirigé de nombreuses fouilles sur les sites gaulois de Picardie, à Gournay-sur-Aronde, Saint-Maur, La Chaussée-Tirancourt et Montmartin. Il est à l’initiative de la création du Centre archéologique départemental de Ribemont-sur-Ancre(Somme) au début des années 1990.

Il a rédigé plusieurs monographies sur les résultats de ses recherches archéologiques ainsi que des ouvrages de synthèse. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la civilisation gauloise qui ont tous remporté un très grand succès.

 

A propos du rédacteur

Yan Lespoux

 

Tous les articles de Yan Lespoux

 

Rédacteur

genres : roman noir, littérature américaine - histoire -

éditeurs suivis : Métailié, Seuil, Rivages, Gallimard.

Yan Lespoux, enseignant, docteur en histoire contemporaine.

Tient un blog consacré au roman noir et au polar (www.encoredunoir.com)