Identification

Mathilde fait un tabac, Sophie Chérer

Ecrit par Prescillia Bourguignon 17.10.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, L'école des loisirs

Mathilde fait un tabac, février 2015, illustré par Véronique Deiss, 71 pages, 7,50 €

Ecrivain(s): Sophie Chérer Edition: L'école des loisirs

Mathilde fait un tabac, Sophie Chérer

 

Mathilde se voit confrontée à une épreuve que beaucoup d’enfants connaissent, qui est celle de voir leur maman commencer à fumer. Habituée aux bisous parfumés de sa maman, Mathilde voit avec écœurement sa nouvelle manie prendre de plus en plus d’importance, pour devenir petit à petit une addiction quotidienne. La fillette sent alors son cœur vaciller entre différentes émotions. Au début il y a le dégoût, suite à cela vient alors l’inquiétude face à la mauvaise mine de sa mère. Les sentiments de Mathilde passent de l’incompréhension à la déception, de la frustration à la colère. Inquiète, elle passe ainsi à l’action avec des procédés imaginés pour sensibiliser sa mère face aux dangers de la cigarette : un vernissage organisé dans la salle de bain, des cachettes pour les cendriers et les briquets trouvés dans la maison… Cependant, ce qu’elle ne sait pas, c’est la raison qui a conduit sa mère à fumer autant, et ça elle ne le découvrira (tout comme le lecteur) que plus tard. Une fois toutes les clés en main, Mathilde apprendra ainsi l’importance de la compréhension et de la tolérance. Le récit se termine donc sur un dialogue enfin rétabli et une merveilleuse promesse d’amour.

Ce petit livre savamment écrit se veut à la fois drôle et éducatif. Les dialogues sont menés avec humour et simplicité, le tout avec une petite touche pédagogique. Les enfants qui pourront lire ce livre se retrouveront facilement autour de son personnage principal et comprendront ainsi les sentiments qui les habitent face à ce genre de situation. Mathilde fait un tabac reprend les questions, les angoisses des enfants et des grands concernant le danger de la cigarette combien présent chez bon nombre de familles. A ce récit viennent s’ajouter les illustrations, petite touche d’humour qui complète à bon escient le texte, les dessins sont originaux et drôles, donnant ainsi vie aux idées les plus farfelues de la petite héroïne. Cette œuvre simple et efficace vient à la conclusion qu’il vaut mieux accepter et aimer l’autre plutôt que de le blâmer. Mathilde fait un tabac est une belle preuve d’amour, de tolérance, un optimisme qui fait plaisir à lire aussi bien pour les petits que pour les grands.

 

Prescillia Bourguignon

 


  • Vu : 926

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Sophie Chérer

 

Sophie Chérer est née le 29 août 1961 en Lorraine, où elle réside encore aujourd’hui. Elle voulait commencer une carrière en tant que juge, pour finalement s’orienter vers le journalisme et l’écriture. Sophie Chérer aime écrire, que ce soit des romans, des articles, des nouvelles, des quatrièmes de couverture, l’auteur touche à tout. Mathilde est l’une de ses héroïnes, le premier de la série fut Mathilde est tous les animaux paru en 1994, ensuite il y a eu Mathilde à la déchetterie 1999, Aime comme Mathilde 2007, Mathilde met son grain de sel 2009, Liberté, égalité Mathilde 2011, et enfin Mathilde fait un tabac paru en 2015.

A propos du rédacteur

Prescillia Bourguignon

 

Prescillia Bourguignon née le 30 décembre 1988 à Sarcelles, j'ai grandi en Charente dans le pays du Ruffécois.

Après deux années en classes préparatoires littéraires, hypokhâgne-khâgne mention histoire à Guez de Balzac, Angoulême, je suis allée faire ma dernière année de licence d'histoire à l'université d'Helsinki en tant qu'étudiante erasmus. Ayant eu le coup de coeur pour la Finlande, ses gens et sa culture j'ai donc décidé de m'y installer et de travailler comme professeur de français langue étrangère. Sept années après, j'ai choisi de rentrer au pays pour reprendre mes études pour pouvoir à l'avenir changer de carrière professionnelle. Je viens de débuter un Master information et communication, spécialité web éditoriale