Identification

Lune et l’Ombre (T.1) Fuir Malco, Charlotte Bousquet

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 18.12.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Roman, Gulf Stream Editeur

Lune et l’Ombre (T.1) Fuir Malco, mai 2014, 256 pages, 13,90 €

Ecrivain(s): Charlotte Bousquet Edition: Gulf Stream Editeur

Lune et l’Ombre (T.1) Fuir Malco, Charlotte Bousquet

 

Ce premier tome de la trilogie Lune et l’Ombre emporte littéralement le lecteur dans une course éperdue où se réalise le rêve fou de nombre d’entre nous : entrer dans l’univers d’un tableau. On retrouve bien ici les goûts et le style de Charlotte Bousquet, tissant avec habileté la trame d’un univers où se révèle la magie, où l’on a tout autant envie d’apprendre que de partir à l’aventure, où l’on frissonne d’effroi et de plaisir.

Lune est une jeune fille de 13 ans, passionnée de peinture. Depuis peu, elle subit une affection rare qui la prive de son activité artistique et de tout contact social : elle a perdu la vision des couleurs. Le monde n’est plus qu’une palette grise, terne, vide de sens. Certains pensent que Lune somatise depuis que sa mère s’est mise en couple avec Malco, un écrivain au caractère sombre. Mais Lune sait qu’il n’en est rien. D’ailleurs son mal empire, elle perd également l’odorat mais cela elle ne l’avouera jamais. Finira-t-elle par perdre les cinq sens ?

Lorsque l’affiche d’une exposition lui saute aux yeux, emplie de couleurs, Lune comprend qu’elle doit se rendre dans ce musée parisien et percer le mystère de sa maladie inconnue. Mais c’est sans compter sur l’influence de Malco qui dissuade sa mère de visiter l’exposition. Lune décide alors de s’y rendre par ses propres moyens et part à l’aventure. Durant son escapade parisienne, la jeune fille surmonte bien des obstacles ; Malco est à ses trousses et dispose, semble-t-il, de bien étranges pouvoirs. Parvenue au musée, Lune découvre les premiers tableaux lorsque Malco surgit. Il ne lui est plus possible de fuir. Mais un appel se fait pressant, et sans savoir comment, Lune plonge au cœur d’un tableau.

« Hennissements furieux, cris de défis. Clameurs et aboiements. Devant moi, des dizaines de chevaux, des marchands, des cavaliers. Un monde s’ouvre. Un refuge ? Je l’ignore, mais je n’ai plus le choix.

Sans hésiter, je me jette au cœur de l’immense peinture ».

On ne révélera pas ce que Lune trouvera au cœur de ce tableau qui, soudain, prend vie. Le récit s’avère palpitant et recèle maintes surprises. Et pourtant Lune n’en est qu’au début de ses aventures, ce qui laisse à penser que Charlotte Bousquet prévoit encore de nous étonner. L’écriture, fluide et efficace, rend l’ouvrage accessible et la lecture très agréable. Le récit mené par Lune nous plonge directement dans le ressenti de l’héroïne, la rendant plus proche du lecteur.

Les ingrédients d’une belle saga sont au rendez-vous : de l’action, du mystère, une intrigue originale menée tambour battant. Au lecteur d’être patient car il faudra attendre l’an prochain avant de connaître la suite !

Roman à partir de 11 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 1795

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Charlotte Bousquet

 

Charlotte Bousquet est philosophe de formation. Elle a publié une vingtaine de romans, autant de nouvelles, passant de la fantasy aux récits historiques. Elle a remporté plusieurs prix littéraires dont le prix Elbakin.net 2010 et Imaginales 2011 pour Cytheriae (Mnémos 2010).

 

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.